Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'emploi

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar trotter » 27 Nov 2011, 03:45

Tiens je t'ai mis des couleurs :

corvée pour éviter de la vexer
trouver de l'inspiration
thérapie contre la folie
On dirait que tu te forces à faire des activités avec elle pour la satisfaire alors que tu as envie de faire autre chose.
C'est pas ça. Quand tu es pris par quelque chose qui te plaît et qui est virtuellement infini, tu dois faire un effort de volonté pour ne pas t'y consacrer en permanence. Non seulement par respect pour les gens que tu aimes, mais aussi pour conserver un certain équilibre. C'est là que le terme de passion prend son sens : si tu te laisses trop entraîner, elle te détruit - elle t'enferme dans un certain type de folie. Le fait de vivre, de te consacrer à quelqu'un d'autre, de conserver une vie sociale, de faire du sport, de lire pour apprendre, de se balader ou de voyager immunise en partie contre cette folie - et accessoirement la vie nourrit ce que tu crées et le rend plus digne d'être créé.
(Note que je m'en fous, c'est ta vie.)

Avatar de l’utilisateur
Sekigo Le Magnifique
Bon coureur
Messages : 25
Inscription : 17 Nov 2011, 18:30

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Sekigo Le Magnifique » 27 Nov 2011, 11:11

Ça me parait sain et normal de faire des concessions quand on est en couple. Même avec une petite amie qui adore la création de jeux, qui aime tout ce que tu aimes, y aura toujours des concessions à faire. C'est un peu maladroit de dire que c'est un remède contre la folie, mais perso, je comprends le fond.

Parce que cites moi UNE personne au monde qui serait heureuse d'être avec quelqu'un de purement égoïste et qui se consacre exclusivement à ses passions ? Moi, je n'en connais pas. À part mes chats, qui s'en foutent du moment qu'il ont leurs repas et mes genoux pour dormir.

Well, moi, ça me fait chier sur le moment quand elle me bassine pour sortir faire un tour en forêt/en magasin/voir des gens alors que je suis à fond dans un truc qui me passionne. Mais après coup, j'en suis content, parce que ça aère la tête et on ne se sent pas seul. Et même si c'est un truc dont on se sent obligé de faire au détriment de son envie (les putains de repas chez la belle famille par exemple), je ne trouve pas cela malsain. C'est une étape obligatoire de la vie en société.

Après, si il fait QUE des choses qui ne lui plaisent pas avec sa copine, c'est un autre problème.

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Gaetz » 27 Nov 2011, 11:54

(Voilà pourquoi il faut pas étaler ses états d'âmes sur internet ^^)

Je suis très content dans ma vie avec ma copine, j'essaye juste de faire en sorte que mes centres intérêt ne soient pas préjudiciables aux autres. Pouh !

Avatar de l’utilisateur
Fawzi Allouache
Maître des caves
Messages : 146
Inscription : 01 Avr 2011, 16:33

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Fawzi Allouache » 27 Nov 2011, 12:08

Gaetz, on se ressemble beaucoup. Je vie exactement la même chose. Je rappelle que comme Gaetz, je suis parfaitement équilibré et heureux.

Vivre en couple, c'est magnifique. Surtout lorsque la personne avec qui l'on est nous soutient et respecte notre passion. Cependant, comme toute bonne chose dans la vie, ce bonheur à un coût que l'on appelle la contrainte. Mais, Cette contrainte est un prix que tu paies avec grand plaisir (parce que tu aimes la personne avec qui tu vies et parce qu'elle te le rend bien). De plus cette contrainte te permet de ne pas te perdre dans ta passion (lorsque j'ai programmé Sukubus, j'en suis tombé malade). Au final, cette contrainte n'est pas si désagréable, et elle utile en plus. Ce n'est donc pas une corvée pour éviter de la vexer. Respecter sa compagne (ou son compagnon), c'est une marque d'altruisme et d'amour que je trouve normal de ressentir envers elle.

Je suis d'accord aussi pour conjuguer la passion à la folie. Je définie moi-même la passion comme une prison qui renferme de fabuleux trésors.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar trotter » 27 Nov 2011, 12:59

Bon ben si vous êtes heureux c'est le principal. L'autre message me faisait penser à ça Gaetz, avoue que c'est inquiétant.
Image

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar trotter » 27 Nov 2011, 13:15

Parce que cites moi UNE personne au monde qui serait heureuse d'être avec quelqu'un de purement égoïste et qui se consacre exclusivement à ses passions ?
C'est très courant et très simple : il suffit d'être amoureux, ta copine devient une de tes passions.

Avatar de l’utilisateur
Sekigo Le Magnifique
Bon coureur
Messages : 25
Inscription : 17 Nov 2011, 18:30

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Sekigo Le Magnifique » 27 Nov 2011, 13:42

Oui, et après, ça se finit à coup de hache dans la cuisine et tu t'allonges à coté de son corps "Mon amour, rien ne nous séparera, même ma passion pour le making".

C'était quoi déjà, le sujet initial ?

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar trotter » 27 Nov 2011, 14:14

Tu sais, je suis sorti 3 ans avec une fille, quand elle voulait qu'on aille se promener, ça me faisait grandement chier, j'avais l'impression de perdre mon temps. Et je me forçais avec des raisons du genre "c'est ce que font les couples", "il faut faire des concessions", "c'est obligatoire". Puis, une fois qu'on y était, un peu comme toi, je faisais contre mauvaise fortune bon coeur ("finalement, voyons quels bénéfices je peux tirer de cette promenade").

Après ça, j'en ai rencontré une autre. Quand elle me propose d'aller se promener c'est un grand plaisir.
Bref, c'est pas l'activité, c'est surtout la personne.

Maintenant que c'est réglé, revenons au sujet initial, oui.

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Gaetz » 27 Nov 2011, 14:27

L'autre message me faisait penser à ça Gaetz, avoue que c'est inquiétant.
lol, non, je suis très content d'aller faire des balades. Je décrivais juste le phénomène psychologique qui fait quand t'es plongé dans un projet, tu dois faire un effort de volonté pour en sortir.

Et toi Kyalie ? Ton copain est créatif aussi. Ce genre de problème se pose moins ?

Fantomas
Dompteur de lions
Messages : 206
Inscription : 12 Juin 2011, 16:24

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Fantomas » 27 Nov 2011, 18:48

avoue que c'est inquiétant.
Non, perso je trouve ça marrant. :D

Avatar de l’utilisateur
Kyalie
Dompteur de lions
Messages : 299
Inscription : 05 Avr 2011, 22:16
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Kyalie » 27 Nov 2011, 21:25

Tu m'as l'air assez à côté de la plaque Trotter dans ton interprétation des dires de chacun.
C'est juste le fait d'être capable de faire une pause dans ton activité qui est nécessaire et sain. Peu importe d'où provient le déclencheur. Etre capable de consacrer du temps à autrui, de varier les activités. De ne pas devenir monomaniaque en somme.

Gaetz> quel problème ? Si tu parles d'un genre d''addiction' en général je m'en 'extrais' par moi-même. Ou alors je choisis des horaires où je risque pas d'être dérangée (ah oui, parce que je ne vis pas avec mon copain aussi :D).
Mais quand tu bosses t'as forcément une période de 9h par jour (ah oui 8 en France :D) où t'es obligé de penser à autre chose que (en ce moment pour beaucoup) "Skyriiiiim @_@".
Je ne sais pas si j'ai un jour été obsessionnelle vis-à-vis d'un projet, je ne crois pas trop fonctionner à la passion.
Et du côté de mon copain, il a un boulot de créatif, mais ce n'est pas tellement un créatif sinon. Et comme je disais vu qu'on ne vit pas ensemble il fait ce qu'il veut de ses soirées.

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Gaetz » 27 Nov 2011, 23:39

Kyalie > Le problème de l'emploi de son temps. Bon, visiblement il ne se pose pas pour toi :)

Ah pas d'accord trotter. Le sujet à la base, c'était 'comment gérer son activité créative et ses conséquences sur son entourage ?'. C'était parti d'une interrogation sur la stratégie à adopter : faire du jeu vidéo son métier malgré les risques, ou profiter de sa créativité chez soi. J'avais demandé à Vincent, qui a fait un choix à une époque, ce qu'il en pensait.

Edit : a pu trotter message.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar trotter » 28 Nov 2011, 12:11

Non, par contre Kyalie t'es généreuse avec le nombre d'heures par semaine des français, c'est 7 heures (x5=35 heures, si ça peut te donner une autre occasion de te marrer).

s4suk3
Lanceur de feu
Messages : 54
Inscription : 08 Oct 2011, 13:26

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar s4suk3 » 28 Nov 2011, 12:29

Bon les jeunes, c'est pas le débat là.
:D

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Gaetz » 28 Nov 2011, 13:09

^^

Avatar de l’utilisateur
Kyalie
Dompteur de lions
Messages : 299
Inscription : 05 Avr 2011, 22:16
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Kyalie » 28 Nov 2011, 16:10

Trotter > non mais je comptais la pause déj :D (enfin remarquez j'avais 1h30 en France et pas 1h).

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Dompteur de lions
Messages : 368
Inscription : 25 Nov 2011, 12:10

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Vincent » 29 Nov 2011, 10:00

Désolé, j'arrive très en retard sur la discussion. :oups:

Fawzi >> Je comprends pourquoi tu as préféré laisser passer l'offre. J'aurais fait pareil. :)
Mais au moins, quelqu'un qui bosse dans le milieu du jeu-vidéo peut toujours faire quelque chose en indépendant pour enrichir son port-folio
Je connais aussi pas mal de gens dans l'informatique qui font des formations, participent à des concours ou écrivent des applications...
Bien sûr, c'est plus fun de faire des jeux vidéos. X'D
Et si je n'ai pas ma dose de créativité dans une semaine, ne serait-ce que pour contrebalancer l'absurdité (subjective) de ce que je fais au boulot, je me sens mal et suis désagréable
Ca c'est intéressant. C'est bien de bien se connaitre ainsi et de le réaliser. Certains ont besoin d'écrire, d'autres de faire des jeux vidéos... C'est comme si on avait faim de créativité.
Je dirais que ça doit être ton point de départ pour toute réflexion à ce sujet : "ce que tu as besoin".

Je suis d'accord sur la folie que peut engendrer une passion. Une passion ça en doit pas non plus manger tout le reste de ta vie.
Si je bossais dans le jeu vidéo, je n'arrêterais pas de bosser sur Lije (on mène différemment un projet pour soi-même ou pour une entreprise)
Pas sûr en fait. Ca dépend des conditions. Si tu travailles pour EA et que tu travailles 10-12h par jour, 7 jours par semaine (bon ils le font peut-être plus, mais à une époque c'était assez vrai). Ne seras-tu pas tellement dégoûté que tu ne voudras plus toucher à un jeu vidéo une fois sorti du boulot ?

Il y a aussi des sociétés très bien où les gens ne sont pas des esclaves.

Tu peux aussi considérer prendre un travail qui consiste à faire quelque chose de pas trop distinct de ce que tu voulais.

Au final, je dirais que la meilleure façon de le savoir. C'est peut être d'essayer. C'est peut être mieux de faire une réorientation jeune (c'est pas un si gros problème de passer de programmation de JV à programmation de gestion).

Par contre, si tu ne le fais pas, "essayer", tu seras peut être comme moi en train de te demander si tu as fait les bons choix finalement. :goutte:

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Gaetz » 29 Nov 2011, 13:35

Ouais. Et en plus aujourd'hui j'ai peut-être l'opportunité de travailler près de chez moi genre dans le truc exact que je visais à la fin de mes études - avant de passer tout mon temps libre à travailler sur du jeu vidéo. Si je trouvais un boulot dans le jeu vidéo j'serais bien embêté :D

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Dompteur de lions
Messages : 368
Inscription : 25 Nov 2011, 12:10

Re: Pourquoi les étudiants du jeu vidéo ne trouvent pas d'em

Messagepar Vincent » 29 Nov 2011, 13:48

J'imagine bien... X'D
Moi c'est tout le contraire, je suis super loin de chez moi.


Revenir vers « Actualité/Débats »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron