Où trouver du temps pour créer ?

Avatar de l’utilisateur
Rastagong
Lanceur de feu
Messages : 53
Inscription : 02 Mars 2012, 14:36
Localisation : Paris

Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Rastagong » 01 Oct 2012, 20:24

Allez, un nouveau sujet pour poursuivre le réveil du forum. :)

Un sujet qui traitait partiellement de la question a déjà été créé, mais il s'en est vite éloigné. Donc voilà, lycéens, étudiants, salariés, où trouvez-vous du temps pour créer des jeux vidéo ?

Moi, c'est bien simple, j'y arrive peu. Quand je rentre le soir, je pourrais me mettre immédiatement à travailler pour les études, et il me resterait par la suite suffisamment de temps pour m'atteler à des activités créatives. Mais je ne pense pas avoir agi ainsi une seule fois dans ma vie. Le simple fait de penser au travail que je suis censé faire ou aux prochaines échéances du semestre m'empêche de me mettre à programmer. Et dans le même temps, je me dis qu'il ne devrait y avoir rien de plus important que ces jeux. Je culpabilise, je me retrouve absolument indécis, et au final, je ne fais quasiment rien jusqu'à minuit. C'est alors et alors seulement que je me mets à travailler jusqu'à très tard… mais pour les études uniquement. Bref, c'est totalement irrationnel et contre-productif. Le pire, c'est que j'en suis parfaitement conscient. :\

J'arrive malgré tout à travailler, mais à une condition : avoir l'esprit libre. Or, cela arrive seulement quand je suis en vacances, ou alors quand j'en viens à me foutre totalement de mes études (j'ai passé une année en 1°S, j'ai détesté, mais au moins j'ai pu créer sans culpabiliser).

Suis-je le seul à avoir ce terrible problème de productivité ? J'ai l'impression que je le regretterai si je continue ainsi.
Dernière édition par Rastagong le 02 Oct 2012, 19:24, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar trotter » 02 Oct 2012, 10:20

Suis-je le seul à avoir ce terrible problème de productivité ?
De productivité oui, de temps non.
Du temps j'en ai plein que je consacre à trainer sur les forums, lire, regarder des séries, jouer à des jeux ou juste glander.
J'ai eu des périodes très très vides sans aucune obligation (pas de taf, pas d'études), ça a pas du tout été les meilleurs moments pour créer.

Bref, c'est pas le temps qui manque, comme toi, c'est la motiv.

La motivation j'ai remarqué que je l'ai quand j'ai l'esprit libre comme tu dis et que :
a)J'ai quelque chose à exprimer (un message dans un jeu, par exemple).
ou
b)Je dois prouver quelque chose à quelqu'un.
ou
c)J'ai envie de quelque chose qui n'existe pas (un jeu, une musique, un texte, un outil informatique...).

Dans tous les cas ça dure grand max deux mois et je dois passer à autre chose.

J'ai pas l'impression que je puisse me forcer. Le meilleur moyen de retrouver une motivation est de découvrir des choses nouvelles, par exemple une promenade dans tel coin, un film, une rencontre...

Et dans le même temps, je me dis qu'il ne devrait y avoir rien de plus important que ces jeux.
Pourquoi ?

Avatar de l’utilisateur
Lothindil
A sauté un trou
Messages : 44
Inscription : 13 Sep 2012, 08:28
Contact :

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Lothindil » 02 Oct 2012, 12:08

Etrangement, je n'ai jamais eu de soucis pour trouver du temps pour créer pour mes jeux... C'est plutôt du temps pour mes cours qui me causait problème... et encore, parce que je jumelais très bien les deux. Aujourd'hui encore, je parviens sans difficulté à trouver du temps pour faire mes jeux, pour jouer, pour me former, pour découvrir et pour remplir toutes mes paperasses. Et pourtant, je suis pas un monstre d'organisation.

J'ai commencé la programmation à l'université. En 3ème bachelor ici en Belgique (3ème année universitaire). Avec plein de dossiers et de choses à faire entre la bibliothèque universitaire et la maison.

Très vite, j'ai commencé à avancer sur tous mes trucs en même temps : programmation, dessin, construction de cartes, lecture pour mes cours, écriture des dossiers,... Aucun besoin d'avoir l'esprit vide, à vrai dire, c'est même l'inverse. Plus j'ai de choses à faire, mieux je les gère, car j'ai une attention assez limité sur un même sujet. Passer plus de 2 heures à bosser un truc (que ça soit mes cours ou mes jeux), ça me saoûle et je saute sur mes forums, passant alors plus de temps sur internet que sur mes différents "travaux".
Le jour où je me suis rendue compte de ça, j'ai commencé à multiplier les projets en //. Et d'un coup, je suis parvenue à tout faire, j'ai arrêté naturellement de glander et je m'occupais, toujours. Je lisais un article pour mes cours, puis un dessin pour mon jeu, puis une demi-page pour un dossier, puis un morceau de code, puis un ajout de contenu, puis une demi-page pour un autre dossier, puis j'allais étudier un cours pendant une demi-heure,...

J'ai finalement jamais autant bossé qu'en étant étudiante. J'ai calculé qu'en bossant ainsi, j'étais capable de travailler sur un jour de week-end jusqu'à 15 heures sur une journée. Réparti grosso-modo moitié moitié entre mes cours et mon projet de jeu.

En même temps :
- j'avais pas de console
- je suis incapable de regarder la télé sans rien faire.

Mais j'avais des jeux sur mon PC...


A l'heure actuelle, je suis à temps plein sur mon jeu. Et mon mode d'organisation n'a pas changé... Typiquement, là je travaille sur mon design, sur le code (gestion de l'inventaire), sur les dessins d'objets, sur le calcul des caractéristiques de monstres.
Je passe entre 20 et 30 minutes sur un sujet avant de passer à un autre, sinon je me lasse...

Et en faisant ainsi, je bosse dans les 8 à 9 heures tous les jours, 5 jours semaines. Les deux autres jours étant réservés à mes jeux (consoles ou guild wars2) et à mon appart' (papiers, courses, rangement,...)

Avatar de l’utilisateur
Rastagong
Lanceur de feu
Messages : 53
Inscription : 02 Mars 2012, 14:36
Localisation : Paris

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Rastagong » 02 Oct 2012, 19:58

Dans tous les cas ça dure grand max deux mois et je dois passer à autre chose.

J'ai pas l'impression que je puisse me forcer. Le meilleur moyen de retrouver une motivation est de découvrir des choses nouvelles, par exemple une promenade dans tel coin, un film, une rencontre...
Justement, je me dis que c'est tout simplement pas possible si on veut arriver à quoi que ce soit. :\
Je sais pas s'il s'agit d'un simple problème d'organisation ou de motivation de manière très générale.
Et dans le même temps, je me dis qu'il ne devrait y avoir rien de plus important que ces jeux.
Pourquoi ?
Mon opinion est plus que critiquable, mais je vois pas mes études comme autre chose que comme une corvée. Je ne vais pas détailler ça ici (faudrait ouvrir un sujet sur l'enseignement supérieur en France pour débattre), mais grosso modo, la seules chose qui me semble digne d'intérêt, c'est le fait de créer, et d'apprendre par soi-même dans les sujets qu'on aime vraiment. Ce que les études et le travail ne m'offrent pas. (Je dois avoir l'air d'un jeune idéaliste, naïf inexpérimenté, là :fufu:).


Lothindil :
Je suis vraiment admiratif, là. :sky:
Mais je serais incapable de passer d'une tâche à l'autre ainsi. J'aime avoir des heures devant moi pour attaquer un gros morceau, plonger, et en avoir fini à la fin de la journée sans devoir penser à tout ce que je n'ai pas fait.
Mais c'est encourageant de savoir qu'un humain peut faire tant sans devoir véritablement s'astreindre.

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Gaetz » 05 Oct 2012, 07:38

J'en ai déjà parlé dans un article, mais la recherche de la "motivation" me semble être vaine, et de toute manière inutile : elle n'est jamais présente assez longtemps pour réaliser un jeu vidéo. La motivation est une espèce de mot valise dans lequel on met tout un tas de mécanismes psychologiques positifs, qui au mieux ne peuvent servir qu'à initier ou relancer un projet.
Suis-je le seul à avoir ce terrible problème de productivité ? J'ai l'impression que je le regretterai si je continue ainsi.
Tu le regretteras : ) J'ai eu un problème analogue au tien pendant toutes mes études - non que je ne trouvais pas de temps pour réaliser mes projets, mais que je faisais beaucoup d'autres choses en même temps, ce qui menait finalement à une efficacité nulle, en ce qui concerne le jeu vidéo.

Tu le regretteras surtout parce que tu te rendras compte qu'un nombre très petit de personnes n'a *pas* eu le problème que tu as, et que ces gens sont brillants dès qu'ils atteignent la vingtaine (je pense à des gens comme Michel Ancel). Normal : ça fait des années qu'ils travaillent.

Ce qui m'a aidé à être plus sérieux ces trois dernières années :
- Une maturité relative : être lucide sur ce qui est important et ce qui ne l'est pas. Cette maturité ne vient pas nécessairement avec l'âge hein. J'ai une amie artiste qui est mure depuis le collège. Moi il m'a fallu attendre 24 ans et la fin de mes études.

- La fin de mes études : je me suis retrouvé à travaillé dans un secteur qui, certes, m'intéressait scientifiquement, mais qui se révèle dans le monde professionnel extrêmement pauvre (intellectuellement, artistiquement, humainement), et peu propice au développement de l'esprit. Du coup, développer mes projets est devenu une question de survie, éventuellement un moyen de changer de boulot - même si je suis plus attiré par le côté indépendant que par le côté industriel du jeu vidéo.

- Une réorganisation de mon temps. Il faut se connaître un peu, mais trouver son rythme aide beaucoup. Je suis un lève-tôt, et j'ai la chance d'avoir une copine prof qui rentre crevée le soir et qui se couche tôt. Je me couche avec elle le soir, vers 5h30-6h je suis réveillé, et j'ai à peu près trois heures, jusqu'à 9h, pour bosser sur mes projets. Je bosse aussi 3-4h le soir une fois par semaine avec l'équipe de Lije, et le week-end quand ma copine préparer ses cours. Donc sans trop me forcer, je peux trouver 20h par semaine. Ça me laisse le temps de faire du sport et 2-3h pour jouer à des jeux vidéo. Évidemment, je regarde pas la télé :P

(Par contre, je suis pas du tout comme Lothindil : j'ai besoin de me concentrer 2-3h sur un sujet pour le traiter efficacement.)

Concernant ton problème avec les études : garde en tête que ce ne sont pas tes études qui sont importantes, mais ce que tu fais avec ton temps - que ce soit des études ou autre chose. Si tu es un excellent élève et que tu vises la connaissance, la recherche ou un poste prestigieux dans une grande entreprise ou dans un ministère, investis-toi à fond dans tes études, cherche à entrer dans les bonnes prépas, l'ENS, les grandes écoles. Si tu cherches quelque chose de plus technique, comme la programmation, la mécanique, ou plus artistique comme les arts plastiques, le dessin, partage ton temps entre des études sérieuses, qui t'apporteront des connaissances utiles, et des projets qui te permettront de réaliser tes compétences. Si c'est la pratique et l'artisanat qui te bottent, suis un cursus spécialisé et donne toi à fond dans ce domaine, sans oublier d'être ouvert à des domaines connexes. Évidemment, si t'es dans un domaine plutôt scientifique, lis de la philo, de la littérature, va au théâtre et dans des musées, et si t'es dans un domaine plutôt littéraire, continue la programmation, lis La recherche, suis des conférences scientifiques. Y'a rien de plus désagréable que ces gens handicapés de la moitié du cerveau.

Après, ça demande de savoir ce qu'on veut faire. C'est pas évident à ton âge. Si tu ne sais pas, fais des expériences, jusqu'à trouver.

(Bon, et fais gaffe aux école de jeu vidéo. A part l'ENJMIN, qui dépend des Arts et métiers, les programmes ne sont pas forcément de la qualité requise pour un Bac+5.)

Avatar de l’utilisateur
Blizzard
Dompteur de lions
Messages : 229
Inscription : 09 Juil 2011, 18:58

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Blizzard » 05 Oct 2012, 13:31

Ce dernier message, Gaetz... :love:

Malheureusement, je fonctionne un peu comme Rastagong. Ce n'est pas forcément un manque de motivation ou une sorte de "flemme". Beaucoup ne pensent qu'à cette cause possible de procrastination. En réalité, un certain nombre de procrastinateurs le sont par un mélange de perfectionnisme et d'anxiété. Certains procrastinateurs s'attendent à échouer dans leur tâche, et évitent donc de l'accomplir. On peut alors y ajouter un possible manque de confiance en soi...

Au final, on fait quand même le travail demandé, parce qu'on sait qu'on doit le faire, et on se retrouve à peu dormir. Ça m'est beaucoup arrivé lors de mes deux dernières années, pour les études. Et sans aucun doute, ça m'arrivera sûrement lors de mes trois prochaines années, pour la suite de mes études...

Pour lutter contre ça, je crois que la meilleure des choses à faire reste de se fixer des heures, et de s'y tenir. Si on agit trop "comme on le sent", on risque de continuer à repousser sans cesse, jusqu'à ce qu'on ne puisse plus (les derniers jours ou les derniers moments...).

Évidemment, si t'es dans un domaine plutôt scientifique, lis de la philo, de la littérature, va au théâtre et dans des musées, et si t'es dans un domaine plutôt littéraire, continue la programmation, lis La recherche, suis des conférences scientifiques. Y'a rien de plus désagréable que ces gens handicapés de la moitié du cerveau.
Cette partie de ton message... :love:
Tellement vrai. Être polyvalent, ce que beaucoup de gens ont oublié... Ce n'est pourtant pas si compliqué de comprendre qu'explorer des terrains variés nous permet d'acquérir des compétences variées... En plus, la vie serait ennuyeuse si on ne s'intéressait qu'à un seul et unique domaine. Et les nombreux liens entre certains de ces domaines ne sont plus à démontrer (ceux entre science et philosophie, ou ceux entre art et technique, par exemple...).

(Bon, et fais gaffe aux école de jeu vidéo. A part l'ENJMIN, qui dépend des Arts et métiers, les programmes ne sont pas forcément de la qualité requise pour un Bac+5.)
Yep. Et tu peux ajouter qu'en plus du coût assez élevé de la plupart des autres écoles et des diplômes bien moins reconnus que celui de l'ENJMIN, prendre la direction d'un métier artistique sans avoir l'assurance d'une autre possibilité d'emploi nécessitant un diplôme est assez dangereux.

Personnellement, je compte essayer l'ENJMIN, mais je me forge une assurance dans un métier plus technique pour avoir toujours de quoi faire, à côté, si je me rate.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar trotter » 05 Oct 2012, 19:42

Justement, je me dis que c'est tout simplement pas possible si on veut arriver à quoi que ce soit. :\
Je vois pas trop le problème, dans mon cas, de ne pas arriver à sortir quelque chose. Si j'ai pas envie de bosser sur mes jeux, je n'y bosse pas. C'est un loisir, ça ne doit pas être une obligation ou une corvée. Je trouve ça aussi ridicule que de se forcer à regarder un film qu'on aime pas pour voir la fin. C'est le confort d'être amateur.
Mais bon, on sort du sujet.

Gaetz si je me goure pas vous suivez une méthode de développement assez pro et ce jeu vous sert de vitrine non ? Ou c'est vraiment une passion, quelque chose qui vient des tripes ?

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Gaetz » 05 Oct 2012, 22:05

La méthode vient au fur et à mesure. Instaurer un minimum de rationalité a d'abord été le moyen de rendre possible le projet Lije, puis de le rendre plus solide. Mais notre manière de faire est encore loin d'être idéale : tous les mois on rencontre de nouveaux problèmes et on essaye de les résoudre. Et quand on ne rencontre pas de nouveaux problèmes, on est confronté aux choix qui ont été faits plus tôt dans le projet, et qui se révèlent mauvais.

De ce que je lis sur les forums, ou des retours qu'on a eu dans les quelques festivals auxquels on a participé, j'ai l'impression qu'on donne plutôt une bonne impression, vu de l'extérieur. Faut savoir que ça nous étonne beaucoup : de l'intérieur, on est très critiques sur la qualité de Lije, sur la faiblesse de notre organisation, sur la montagne de choses qu'il reste à améliorer et à travailler pour créer ce qu'on accepterait d'appeler un bon jeu.

(Protip : ne regarde pas la montagne. Regarde le caillou que tu es en train de casser.)

La question de la passion est indépendante, je suppose que chacun a sa réponse. Pour ma part je suis porté par l'histoire du jeu, qui contient tout un tas de choses très personnelles, que j'ai envie de bien raconter - ce qui est encore loin d'être le cas -, par le fait que le jeu vidéo me semble la chose la plus intelligente que je sois capable de faire avec mes capacités cérébrales très moyennes, et par l'amélioration visible de mes compétences depuis quelques années. A cela s'ajoute la fierté de travailler avec des gens aussi chouettes et aussi tarés que ceux de l'équipe rufflerim, et le plaisir d'être des humains qui construisent des choses ensemble.

Avatar de l’utilisateur
Rastagong
Lanceur de feu
Messages : 53
Inscription : 02 Mars 2012, 14:36
Localisation : Paris

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Rastagong » 06 Oct 2012, 10:21

Blizzard :
Je me reconnais beaucoup dans ta description. Pauvre temps de sommeil qui se rabougrit sans cesse…

Je me méfie déjà beaucoup des écoles de jeu vidéo. J'en ai déjà parlé, mais je me méfie de l'hyperspécialisation et je doute de ce qu'elles peuvent m'apporter. Et en effet, l'ENJMIN est bien la seule que je considère avec respect en France. Le fait qu'on y entre à Bac+3 seulement est un sérieux avantage aussi : ça laisse de temps d'explorer ce qu'on veut, de se décider.

Gaetz :
Merci vraiment pour ton message, il m'aide énormément.

Ok, comme tu me le confirmes, c'est maintenant qu'il faut que je me mette à créer. On dirait que tu parviens à très bien concilier boulot et jeu vidéo (je suis encore une fois très admiratif), mais il vaut mieux que je m'y prenne tôt pour éviter de connaître une terrible déception.

Après, comme tu le dis, il n'y a pas de solution miracle pour devenir « motivé ». En revanche, je peux m'organiser, et ton expérience sur le sujet (la manière dont tu gères ton temps) m'est très utile.
Concernant ton problème avec les études : garde en tête que ce ne sont pas tes études qui sont importantes, mais ce que tu fais avec ton temps - que ce soit des études ou autre chose.
[…]
Évidemment, si t'es dans un domaine plutôt scientifique, lis de la philo, de la littérature, va au théâtre et dans des musées, et si t'es dans un domaine plutôt littéraire, continue la programmation, lis La recherche, suis des conférences scientifiques. Y'a rien de plus désagréable que ces gens handicapés de la moitié du cerveau.
C'est exactement ce que je me dis. D'où deux critères pour mes études : d'abord qu'elles ne soient pas trop lourdes en elles-mêmes, pour que j'aie du temps à côté pour le jeu vidéo. J'exclus donc la prépa par exemple ; j'adore la littérature, donc j'aurais pu faire une A/L, mais me tuer avec tant d'autres matières dont je n'ai que faire, devoir passer un concours qui n'a aucune valeur à mes yeux et qui me vole mon temps, non merci. Ensuite, j'aimerais qu'elles soient interdisciplinaires. Étudier l'informatique et la littérature, l'économie et littérature, ou l'économie et l'informatique. Le problème, c'est que ça n'existe quasiment pas en France. Quand tu veux étudier l'informatique, tu dois aller en école d'ingénieurs, et bien souvent, la physique est au programme. Quand tu veux de la littérature, hé bah soit tu n'étudies que ça, soit tu vas en prépa. Et c'était la même chose au lycée : si tu es un « scientifique », il est inimaginable que tu t'intéresses à l'économie, et qu'au contraire tu n'aimes pas la physique. On peut critiquer l'enseignement supérieur anglo-saxon pour de nombreuses raisons (le coût des études), mais au niveau de l'interdisciplinarité, leurs universités sont en avance. On peut sans problème y étudier l'informatique et la philosophie. Je ne connais pas une seule, pas la moindre formation en France qui permette d'étudier l'informatique avec autre chose qu'une science.

Je pense que ça finira par se développer, mais il faudrait d'abord qu'on donne à nos universités les moyens de se développer. Cette absurde dichotomie entre prépas et grandes écoles d'un côté et universités de l'autre freine tout développement de l'interdisciplinarité. C'est dans les universités que naît l'innovation, la recherche, mais tant qu'on les méprisera, on n'en fera rien. Je pense notamment à tous ces élèves qui vont en prépa, sans trop de motivation, sous la pression de leurs parents, dans le seul but d'avoir un boulot après. On peut pas leur en vouloir, c'est rationnel, leurs efforts paieront, et certains le font par véritable goût, mais je trouve ça triste.

Malgré tout, j'ai réussi à trouver un bi-cursus où j'ai de la littérature et de l'économie… mais avec un certain nombre de matières dont je n'ai que faire à côté. C'est déjà ça, mais pas encore l'idéal. Je ferai avec.

Avatar de l’utilisateur
Blizzard
Dompteur de lions
Messages : 229
Inscription : 09 Juil 2011, 18:58

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Blizzard » 06 Oct 2012, 12:40

Personnellement, je n'avais pas encore cherché à quoi ressemblait Lije. Je l'ai fait à présent... Et comme beaucoup de monde l'a déjà dit, je trouve que le projet promet vraiment. Je n'ai pas fouillé plus que ça, mais j'ai eu le temps de voir qu'il avait un vrai style graphique, sonore (votre compositeur... :love:) et qu'il semble sur la bonne voie pour aboutir un jour (ce qui est loin d'être si courant que ça... :)).

Je me méfie déjà beaucoup des écoles de jeu vidéo. J'en ai déjà parlé, mais je me méfie de l'hyperspécialisation et je doute de ce qu'elles peuvent m'apporter. Et en effet, l'ENJMIN est bien la seule que je considère avec respect en France. Le fait qu'on y entre à Bac+3 seulement est un sérieux avantage aussi : ça laisse de temps d'explorer ce qu'on veut, de se décider.
J'ajouterais en plus que l'ENJMIN comporte de nombreuses étapes de sélection. Une première, composée de : la lettre de motivation, le CV, un dossier à réaliser sur un thème donné pour toutes les spécialités, un travail en concordance avec la spécialité que tu vises (par exemple, une sorte de Game Design Document sur un thème donnée si tu vises Game Designer). Une seconde, composée d'une épreuve écrite de culture générale, technologique, vidéoludique et anglaise (comprendre : maîtrise de la langue). Une troisième, composée d'une épreuve orale qui est une sorte d'entretien. Entre chaque étape, une partie des étudiants postulants est sélectionnée. Du côté de la spécialité Game Design, il y a un sérieux tri qui est opéré. On passe d'environ 150 à à peine 10... Truc sympa à savoir : une fois que tu y es, tu peux participer aux cours des autres spécialités pendant ton temps libre.

Étudier l'informatique et la littérature, l'économie et littérature, ou l'économie et l'informatique. Le problème, c'est que ça n'existe quasiment pas en France. Quand tu veux étudier l'informatique, tu dois aller en école d'ingénieurs, et bien souvent, la physique est au programme. Quand tu veux de la littérature, hé bah soit tu n'étudies que ça, soit tu vas en prépa. Et c'était la même chose au lycée : si tu es un « scientifique », il est inimaginable que tu t'intéresses à l'économie, et qu'au contraire tu n'aimes pas la physique. On peut critiquer l'enseignement supérieur anglo-saxon pour de nombreuses raisons (le coût des études), mais au niveau de l'interdisciplinarité, leurs universités sont en avance. On peut sans problème y étudier l'informatique et la philosophie. Je ne connais pas une seule, pas la moindre formation en France qui permette d'étudier l'informatique avec autre chose qu'une science.
Et c'est là que je vais prêcher pour ma chapelle (mouahahahahah !). Je suis actuellement à l'UTT (19ème école d'ingénieurs dans le classement Usine Nouvelle, 7ème pour les écoles qui recrutent dès le niveau BAC dans le classement de l’Étudiant), qui est une bonne école d'ingénieurs (bien que l'UTC (Usine Nouvelle : 6ème ; l’Étudiant niveau BAC : 2ème) - où je n'ai pas été pris - soit meilleure). Ici, on a un système d'UV (Unités de Valeur) qui est vraiment très intéressant, et plutôt bien foutu. Les UV correspondent à des matières. On nous encourage, entre autres, à être étudiant "sportif" (pas besoin de faire du haut niveau ou de la compétition pour cela) pour justement acquérir une certain polyvalence (si on choisit de faire du sport en tant qu'étudiant UTT, on a un aménagement spécial d'emploi du temps). Pour les UV, on doit en choisir plusieurs types :
  • Des CS (Connaissances Scientifiques), très importantes (6 points ECTS). Si t'en rates une, t'es parti pour un semestre supplémentaire...
  • Des TM (Techniques et Méthodes), très importantes (6 points ECTS). Comme les CS.
  • Une EC (Expression et Communication), dont l'importance peut varier. C'est l'anglais, par défaut, et on te met dans un groupe selon ton niveau estimé à partir d'un test de rentrée. Quand je dis que l'importance peut varier, c'est parce que tu dois finir ta formation avec un niveau d'école d'ingénieurs, donc au moins B2+ (800 au TOEIC, je crois), sinon, le diplôme n'est pas validé. Par contre, une fois que tu as ce niveau, ces UV sont moins importantes que les CS et les TM (elles donnent 4 points ECTS). Quand tu as acquis ce niveau en anglais, tu peux choisir une nouvelle langue, comme le chinois mandarin. Tu peux aussi choisir des UV un peu funs qui se font complètement en anglais, comme une UV où tu peux étudier 4 films en anglais et avoir comme évaluation le commentaire écrit d'un des films étudiés ; ou même l'étude de la culture et la langue anglaises nord-américaines au moyen d'une série télévisée (apprentissage du vocabulaire, des idiomes, des régionalismes, des néologismes et jeux de rôles au sommaire... :p).
  • Une ou des ME (Management de l'Entreprise) ou CT (Culture et Technologie), qui sont des UV peu importantes (4 crédits ECTS) mais très enrichissantes. Et c'est là que tu peux faire pleins d'UV inattendues dans une formation d'ingénieur informatique :
    • Les ME concernent toutes les facettes de l'économie (économie, gestion, mercatique, SID, etc.).
    • Les CT sont extrêmement variées. Tu y trouves des UV sur la Musique, sur l'Art Plastique, sur l'Infographie, sur le Théâtre, sur l'Entreprise, sur la Philosophie, sur l'Environnement, sur l'Histoire, sur la Géopolitique, sur l'Archéologie, sur la Littérature (oui ! Dans une école d'ingénieurs !), sur la Politique, sur la Psychologie, sur la Sociologie et tu peux même faire animateur sportif si tu as un bon niveau dans un sport (oui, j'ai bien le bouquin des UV sous les yeux). Autrement dit, c'est extrêmement enrichissant. Personnellement, j'ai fait Histoire de l'Art (ça me tentait beaucoup, faut dire... ^^"), et je compte enchaîner avec un peu de Philosophie (nom de l'UV : Essor des technologies et crise de l'idée de progrès... :bave:). Beaucoup d'UV me tentent à fond, il va falloir que je choisisse sec... Tant pis.

Aussi, en branche (entrée à BAC+2, après le Tronc Commun où l'on entre à BAC), nous avons très peu d'heures de cours. Personnellement, j'ai 23 heures par semaine et je suis en week-end dès le vendredi matin, à 9 heures. J'ai 1 CS, 3 TM, 1 EC et 1 CT. Je fais du sport et je suis en club étudiant, aussi. Et j'ai quand même un paquet de temps libre. J'en ai tellement que ça m'arrangerait de pouvoir prendre une 2ème CT, mais bizarrement, elle a été acceptée pour certains et refusée pour d'autres, sans réelle cohérence... :nerdsang:

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Gaetz » 06 Oct 2012, 15:31

Je partage un peu mon expérience, j'espère que ça te sera utile. Si t'aimes la littérature, tu devrais aussi contacter Zim, qui t'en parlera plus facilement.
J'exclus donc la prépa par exemple ; j'adore la littérature, donc j'aurais pu faire une A/L, mais me tuer avec tant d'autres matières dont je n'ai que faire, devoir passer un concours qui n'a aucune valeur à mes yeux et qui me vole mon temps, non merci. Ensuite, j'aimerais qu'elles soient interdisciplinaires. Étudier l'informatique et la littérature, l'économie et littérature, ou l'économie et l'informatique. Le problème, c'est que ça n'existe quasiment pas en France.
A toi de voir. Moi je suis plutôt content d'être passé en prépa, j'y ai appris énormément de choses, dans beaucoup de disciplines, en peu temps, et y ai acquis une certaine indépendance intellectuelle. Après, j'ai mis mes projets de côté pendant trois ans - ce que je n'aurais pas dû faire je pense, parce que je l'ai mal vécu, et que finalement rien ne s'opposait à ce que j'y consacre un peu de temps, pour m'équilibrer.

Après, y'a plusieurs type de prépas. Pour ma part, après une année de math sup' qui m'a pas plu du tout, j'ai passé deux ans en Hypokhâgne et Khâgne B/L, où je me suis vraiment épanoui : matières littéraires, sciences sociales (donc modélisation et étude de l'humain) et mathématiques, c'était le bon équilibre. Ma manière de voir le jeu vidéo est clairement influencée par les disciplines universitaires que j'ai découvertes à l'époque, et auxquelles je continue à m'intéresser aujourd'hui, en lisant. C'est là d'ailleurs que j'ai acquis la patience qui me permet de travailler longtemps sur un projet, que j'ai compris et maîtrisé mon temps de sommeil, que j'ai parfois mené la résistance de mon esprit plus loin que celle de mon corps.

Mais je peux aussi te parler de potes qui sont passés par la fac, qui avaient énormément de temps les premières années en ont profité pour se donner à fond dans ce qu'ils aimaient (leurs études entre autres), ont réussi tout aussi brillamment que ceux qui sont passés en prépa, tout en ayant été plus libres pendant ces trois années. Il étaient par contre beaucoup plus indépendants et mûrs que je l'étais à l'époque - si on ne l'est pas dans les premières années de fac, on sombre dans la glandouille.

Les études influent sur la manière de travailler. Dans l'équipe de Lije, sans surprise, il y a les deux profils de personnes. Shin, Bertrand, Yooon et moi d'une part qui sommes passés par la prépa et empilons des briques sans fin et sans (trop) se plaindre, parce qu'on sait qu'il y a quelque chose au bout, Kyalie et Guénael d'autre part qui correspondent plus au type universitaire avec un esprit d'analyse très poussé, un peu moins de structure certes mais une précision déconcertante dans ce qu'ils font et des espèces d'explosions de travail. William a eu un parcours plus chaotique, ce qui se ressent dans sa manière d'avancer, mais fait de lui la personne qui a le plus de liberté d'esprit et de recul sur le projet.

Si tu t'orientes vers des études universitaires, tu peux aussi penser à un double cursus. Les premières années de fac laissent normalement assez de temps pour s'inscrire dans deux licences en même temps. La troisième année de licence sera assez costaud, mais pendant deux ans, t'auras pas la frustration de ne pas faire une partie de ce que tu aimes. Bien évidemment y'aura la question de l'organisation, surtout si tu prends des cours dans une fac de lettres et dans une fac de sciences. Mais des parcours aménagés, des exceptions locales (à Rennes, les cours de philo sont donnés dans la fac scientifique parce que les philosophes en avaient marre de l'état de chaos chronique de la fac de lettres), des secrétaires ou professeurs compréhensifs peuvent te faciliter la tâche : tout le monde sera très heureux d'avoir un élève ouvert et passionné.

Et puis faut pas trop caricaturer la fac : je suis certain que si tu cherches bien tu pourras trouver quelques rares cursus littéraires ET scientifiques, qui sélectionnent leurs élèves et en font des classes plutôt que grands amphis. Y'a des formations de ce genre très réputées à partir de Bac+3 (magistères), et les instituts universitaires Polytech' remplissent ce rôle dès le bac pour ceux qui veulent devenir ingénieurs.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar trotter » 06 Oct 2012, 18:32

Qu'est-ce que tu veux faire exactement Rastagong ?
A te lire on dirait que tu veux te lancer dans les études parce que tel et tel sujet t'intéresse (ou parce que telle type d'étude te laisse du temps libre) mais que tu n'as pas d'objectif.

Avatar de l’utilisateur
Lothindil
A sauté un trou
Messages : 44
Inscription : 13 Sep 2012, 08:28
Contact :

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Lothindil » 06 Oct 2012, 19:42

Juste comme ça, les études supérieures sont similaires en Belgique et en France (Bologne n'y est pas pour rien).

Et pour te donner une idée d'un cursus que je pense être mixte : psychologie.

Sur mes 5 années :
- cours de médecines (neuro-anatomie, cyto-histologie, psychiatrie générale)
- statistiques (3 années à 24h/an + Travaux pratiques)
- éthologie (études des comportements animaux)
- anthropologie générale (cursus de sciences sociales)
- philosophie morale (cursus de lettres)
- Anglais (maîtrise de la langue)
- cours divers en psychologie (psychologie de la personnalité, psychopathologie, psychologie de la délinquance, psychologie -inter-culturelle,...)
- des cours sur la gestion de groupe (dynamique de réunion, dynamique des groupes, dynamiques des foules)
- des cours sur l'économie (psychologie de la publicité, cours de ressources humaines)
- des cours d'ergonomie
- des cours de pédagogie (psychopédagogie, études comparatives des systèmes scolaires,...)


Bref, faut arrêter de penser figer, y a plein de cursus mixtes... Renseignes-toi sur tous les cursus. Y en a beaucoup, mais vraiment beaucoup plus que ce qu'on pense...

Avatar de l’utilisateur
Rastagong
Lanceur de feu
Messages : 53
Inscription : 02 Mars 2012, 14:36
Localisation : Paris

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Rastagong » 07 Oct 2012, 00:59

Désolé si j'ai blessé qui que ce soit, je vais m'expliquer plus clairement. :)

Un fait important : je ne suis plus au lycée en fait. Je suis dans les études supérieures depuis cette année, et je suis en bi-cursus, ici. Cette formation n'est pas mal du tout, mais requière beaucoup de travail personnel. Ça ne me gênerait pas si ce travail portait uniquement sur les matières du bi-cursus qui m'intéressent, la littérature et l'économie, mais il y en a d'autres à côté qui en demandent tout autant. Mais malgré tout, c'est un bon bi-cursus, et je ne peux certainement pas m'en plaindre. En revanche, c'est sur l'enseignement supérieur en général que se portent mes critiques.

Ensuite, et c'est là que j'ai l'impression d'avoir blessé quelqu'un, je ne méprise pas la fac, bien au contraire. Je crois que c'est à la fac, plus qu'ailleurs, que l'interdisciplinarité peut se développer, et doit se développer. Oui, l'interdisciplinarité se développe partout, même dans les grandes écoles. Blizzard, tu le montres à merveille. Mais dans ton cas, il s'agit davantage d'ouvrir un cursus d'ingénieur à d'autres champs, d'ajouter un « vernis » sur ta formation d'origine : ça me semble insuffisant. Tu ne deviendras pas historien, même avec un UV d'Histoire. Cela dit, c'est une idée géniale, qui fera de toi un ingénieur plus ouvert, flexible, ce qui te servira forcément sur le marché du travail. Et puis surtout, c'est un énorme avantage pour tous les gens curieux qui aiment regarder ce qui se fait ailleurs.

Oui, il existe des cursus mixtes, comme ceux dont tu parles Lothindil. Je suis d'ailleurs impressionné, je ne savais pas qu'on utilisait des champs si divers en psychologie. Oui, je suis convaincu que ces approches variées apportent un plus.

Oui, je sais qu'il existe des bi-cursus à la fac. Droit et Histoire de l'art, architecture et ingénierie, tant d'autres encore. Ce que je dis, c'est qu'il n'y en a pas assez. Je vous mets au défi de trouver une seule formation mêlant informatique et littérature en France. Je vous propose de comparer ces 1131 formations universitaires proposant de l'informatique en Angleterre, à ces 131 formations en proposant en France (edit: le lien pour les formations anglaises n'est pas constant, donc allez ici, puis Search by subject > Lettre c > Computer Science). Je vous propose de comparer les possibilités de combinaisons interdisciplinaires offertes de part et d'autre de la Manche : d'un côté, une incroyable diversité de formations et de spécialités, de l'autre… Je sais qu'en France, l'informatique est plutôt enseignée en écoles d'ingénieurs, mais là encore, je vous mets au défi de trouver la moindre école d'ingé proposant d'étudier de la littérature, de l'Histoire ou de la philo.

Ce que je recherche, c'est, comme l'a dit Gaetz, des « parcours aménagés ». Deux matières, pas une, ni trois, ni quatre. Deux approches, un même intérêt pour chacune. Deux spécialisations librement mais fermement choisies, la liberté à la clé. Oui, trotter, je me lance dans les études parce que deux sujets précis m'intéressent. Pourquoi devoir me justifier, si mon intérêt est réel et fixé ? À quoi servent les études, sinon à cultiver cet intérêt quel qu'il soit ? Et puis, plus fondamentalement, pourquoi l'interdisciplinarité serait-elle incompatible avec tout objectif ? Puisqu'il faut formuler un projet, allons-y. Mon rêve, ce serait d'étudier l'informatique et la littérature. Je choisis l'informatique dans un but doublement pratique. D'abord pour devenir plus productif et rigoureux en programmation de jeux vidéo, ensuite pour développer des compétences utiles en entreprise, qui donnent accès à un métier. Je ne veux pas en faire mon unique spécialisation pour autant, car je ne me destine pas à devenir un programmeur de jeux, et le monde de l'entreprise n'est pas mon but premier. La littérature dessert un but plus personnel. Les jeux que je souhaite créer sont des histoires interactives, et j'accorde une importance particulière à la narration (pas au détriment du gameplay, jouez un peu à Digital: A Love Story si vous ne voyez pas où je veux en venir). De plus, j'aimerais retranscrire l'univers du roman dans le jeu vidéo (Dickens étant ma référence). Je veux donc développer ma culture littéraire aussi.

Je crois avoir là un projet mûrement réfléchi mais que, de fait, je ne peux pas mener à bien en France. La seule alternative est de croire indéfectiblement en soi, de renier l'utilité de l'éducation et de se former en autodidacte. C'est la méthode Michel Ancel (qui est dangereuse, mais semble fonctionner pour certains).

P.S. Je ne méprise pas tant l'enseignement supérieur en France que j'en ai l'air. Je sais relativiser : comparativement à celui de nombreux pays, notre enseignement est excellent. On forme chaque année d'excellents médecins, avocats et informaticiens, le pays ne s'écroule pas pour autant. De plus, il est relativement accessible à toutes les classes sociales. Et je sais bien que l'interdisciplinarité n'est pas un dogme à généraliser. Certains domaines, comme la médecine, sont même plutôt incompatibles avec toute forme de bi-cursus, on a besoin de spécialistes aussi. Cependant, je crois fermement qu'accomplir le grand saut de l'interdisciplinarité nous emmènera encore plus loin. Vers plus de liberté, plus de flexibilité, plus de connaissances et plus de goût pour les études.

P.S.2 Ton expérience m'est toujours aussi utile, Gaetz, merci. :)
Sur la prépa : la B/L est pas mal du tout, peut-être un peu trop matheuse à mon goût. Dans tous les cas, je crois me reconnaître davantage dans le profil universitaire. Mais même si je n'aime pas la prépa sur le principe (sans mépriser ses élèves et ses profs pour autant), j'aime entendre l'expérience de ceux qui sont passés par là.
Dernière édition par Rastagong le 18 Nov 2012, 18:27, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar trotter » 07 Oct 2012, 08:22

Si ton objectif c'est de créer des jeux comme Digital: A Love Story, lance-toi, non ? Techniquement c'est très facile.
Tu peux utiliser à peu près n'importe quel langage ou des logiciels tout fait du genre Renpy (utilisé par l'auteur de Digital: A love Story), Visual Novelty, inform, JACL, Livrant, Quest...
Mais je te conseille d'utiliser plutôt directement javascript ou php, ça te seras plus utile et tu auras plus de joueurs.

Inform 6 est vraiment bien foutu ceci dit, en quelques lignes de codes on a l'impression d'être dans un monde virtuel où on peut interagir avec tout.

Quelques tutos :
http://ifiction.free.fr/index.php?id=articles

Quelques jeux :
http://ifiction.free.fr/index.php?id=jeux

Qu'est-ce qui t’empêche de publier quelques jeux ?
La littérature dessert un but plus personnel. [...]. De plus, j'aimerais retranscrire l'univers du roman dans le jeu vidéo (Dickens étant ma référence). Je veux donc développer ma culture littéraire aussi.
C'est pour te permettre d'écrire, c'est ça ?
La culture littéraire tu n'es heureusement pas obligé de passer par la fac pour la développer. Je sais pas si ya beaucoup de profs de littérature qui ont déjà essayé des fictions interactives par exemple, déjà sur ce point t'en sais sans doute plus qu'eux.
Je ne suis pas sûr non plus que les profs de fac vont t'apprendre comment écrire, normalement on a appris les bases au collège/lycée, reste à y injecter ta sensibilité. Giono, Hemingway, Bukowski, Hugo ont pas appris en université par exemple.

Et t'écris déjà très bien.

Avatar de l’utilisateur
Rastagong
Lanceur de feu
Messages : 53
Inscription : 02 Mars 2012, 14:36
Localisation : Paris

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Rastagong » 07 Oct 2012, 10:36

Si ton objectif c'est de créer des jeux comme Digital: A Love Story, lance-toi, non ? Techniquement c'est très facile.
Tu peux utiliser à peu près n'importe quel langage ou des logiciels tout fait du genre Renpy (utilisé par l'auteur de Digital: A love Story), Visual Novelty, inform, JACL, Livrant, Quest...
Mais je te conseille d'utiliser plutôt directement javascript ou php, ça te seras plus utile et tu auras plus de joueurs.

Inform 6 est vraiment bien foutu ceci dit, en quelques lignes de codes on a l'impression d'être dans un monde virtuel où on peut interagir avec tout.

Quelques tutos :
http://ifiction.free.fr/index.php?id=articles

Quelques jeux :
http://ifiction.free.fr/index.php?id=jeux

Qu'est-ce qui t’empêche de publier quelques jeux ?
La littérature dessert un but plus personnel. [...]. De plus, j'aimerais retranscrire l'univers du roman dans le jeu vidéo (Dickens étant ma référence). Je veux donc développer ma culture littéraire aussi.
C'est pour te permettre d'écrire, c'est ça ?
La culture littéraire tu n'es heureusement pas obligé de passer par la fac pour la développer. Je sais pas si ya beaucoup de profs de littérature qui ont déjà essayé des fictions interactives par exemple, déjà sur ce point t'en sais sans doute plus qu'eux.
Je ne suis pas sûr non plus que les profs de fac vont t'apprendre comment écrire, normalement on a appris les bases au collège/lycée, reste à y injecter ta sensibilité. Giono, Hemingway, Bukowski, Hugo ont pas appris en université par exemple.

Et t'écris déjà très bien.
Ah mais je me lance déjà, ce serait bien sûr illusoire d'attendre des cours pour créer. RenPy est très puissant en effet, mais surtout adapté au visual novel. Digital est similaire à ce que je veux faire dans l'idée, mais en pratique, je fais quelque chose de similaire au RPG (avec des personnages à diriger, un univers à explorer). Seulement, je veux m'éloigner un peu de systèmes de jeux traditionnels du RPG, et travailler une sorte de gameplay narratif (comme dit Eric Viennot). J'ai un moteur de jeu en Python et je travaille actuellement dessus.

La litté, oui c'est notamment pour écrire (merci pour le compliment !), mais aussi pour étudier le roman de manière approfondie et développer des capacités d'analyse. Parfois, en effet je me dis que rien ne vaut une formation d'autodidacte. Je n'en suis pas arrivé là, et j'espère encore que l'université peut m'apporter quelque chose.

Avatar de l’utilisateur
Lyonsbanner
Dompteur de lions
Messages : 267
Inscription : 21 Juin 2012, 22:29
Localisation : France, Isère, Temple des montagnes

Re: Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Lyonsbanner » 08 Oct 2012, 14:36

Personnellement, ce n'est pas vraiment avoir l'esprit libre qui donne des idées, mais plutôt avoir l'esprit bien rempli qui donne des idées. Bon là, on touche à un sujet philosophique et cet article décrit mieux que moi ce qu'est la conscience libre.

L'histoire de la procrastination mélangé avec l'anxiété est assez pertinente. D'ailleurs, j'ai été la preuve vivante il y a quelques temps. Et ça rejoint le proverbe cité par Gaetz :
(Protip : ne regarde pas la montagne. Regarde le caillou que tu es en train de casser.)
Rien que l'idée de reprendre un projet que j'avais mis en stand-by me rappelait ô combien il restait des choses à faire, provoquant en moi un profond découragement... et accessoirement de l'anxiété.
Puis un jour, je me suis dis : "À force de repousser l'échéance, le monde ne pourra jamais découvrir ce que je souhaite partager."

Alors, j'ai juste ré-ouvert mon plan de travail, ré-ouvert mon projet et commencé à reprendre le concept... entièrement sur papier. Tout ce qui tenait encore la route, je l'ai gardé ; tout ce qui me semblait superflu, je le mettais en archive et tout ce qui était obsolète, je n'ai pas hésité à le jeter à la corbeille.

J'ai réalisé que le manque de temps pouvait se traduire par un manque de motivation, justement parce que j'étais envahit de brouillons. L'important, c'est vraiment de trier et de jeter ce qui ne va vraiment pas. Et après coup, je me suis rendu compte que mon projet était toujours aussi magnifique tel que je l'ai imaginé lors de mes premières ébauches (et aussi, je m'y retrouvais plus facilement dans mon "bordel organisé").

Récemment, j'ai tenté une petite expérience suite à une fête de mariage. Chacun des invités devait envoyer une carte de vœux à tour de rôle chaque semaine aux mariés. Plutôt que d'envoyer un bête bout de papier, j'ai décidé de faire... une vidéo. J'ai repris les photos de mariages, j'ai enregistré ma voix, j'ai piqué deux trois musiques de fond sur internet ou sur mes CD, j'ai ajouté une bonne dose d'humour et j'ai tout mixé dans un logiciel de montage vidéo.
J'ai diffusé la vidéo (environ 6 min 30) en privé sur Youtralala et j'ai eu de bons retour :)

Sur un tout petit projet, j'ai pris plaisir à le faire, malgré les nombreuses contraintes naturels de temps et de ma vie en général (et aussi du logiciel qui avait tendance à fonctionner un peu comme il veut). Et montrer son talent qui a été apprécié en retour montre à quel point ce que j'ai fais n'a rien d'inutile.

Encore un autre exemple, lorsque que j'étais en stage, j'avais des connaissances basiques en informatique et je devais ajouter un formulaire sur le site intranet de l'entreprise. À la fin du stage, tout le monde était fier de mon projet et pour moi, c'était le meilleur programme que j'ai jamais élaboré.
Récemment, j'ai jeté un coup d’œil sur le code de ce projet et je me suis dis : "Oulàlà ! C'est quoi cette façon de programmer ? Et cette balise là ?! Elle est mal placée ! Et ce bloc de code ? Mais c'est dépassé ! On peut l'écrire en une seule ligne, maintenant." Tout ça en moins d'une minute.
Et c'est là que j'ai réalisé à quel point j'ai progressé dans mon domaine et que la plus grande partie où on perd le plus de temps, c'est à nos débuts.
Votre signature ici.

Avatar de l’utilisateur
Roi of the Suisse
Dompteur de lions
Messages : 375
Inscription : 19 Août 2011, 22:33
Localisation : Rennes aussi

Où trouver du temps pour créer ?

Messagepar Roi of the Suisse » 15 Nov 2016, 20:32

Où trouver du temps pour créer ?
Grâce à la cocaïne du mec ci-dessus je suis maintenant très rapide et ça me laisse beaucoup de temps pour créer :fufu:

EDIT AlexRE : J'ai retiré les messages du bot


Revenir vers « Articles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron