Relation entre l'auteur et son oeuvre

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Dompteur de lions
Messages : 368
Inscription : 25 Nov 2011, 12:10

Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Vincent » 16 Jan 2012, 09:57

Dans les gens de mon entourage et en ce qui me concerne, une idée d’œuvre (que ça soit un jeu ou un livre), on en a beaucoup. Pourtant il y en a plusieurs "types" :
- celles qui ne seront jamais concrétisées ou abandonnées très vite
- celles qui doivent attendre un moment avant d'être suffisamment "mûres" pour être réalisées
- celles qui vont être réalisées
- celles qui sont à part et qui doivent être réalisées

Sur ma façon de créer, la plupart de mes idées viennent sous forme de flash. Je ne réfléchis pas à partir de plans déterminées, je ne fais que retranscrire mes flashs. Ca donne un effet un peu bizarre car ça donne presque l'impression que les idées ne viennent pas de moi, car pour ces idées là, je n'y réfléchis pas consciemment.
C'est un peu comme si on me dictait ce que je dois faire.

Sur certains projets, les flashs sont extrêmement nombreux et je ressens pratiquement le processus de création comme si je donnais une existence à quelque chose qu'on m'avait confié. Je sais très bien que mon inconscient travaille à ma place pour ce genre de choses, mais je trouve que ça a un côté un peu à part. J'utilise pratiquement cet élan inconscient, ce dialogue entre mon inconscient et mon conscient, comme une motivation en soi.

C'est une motivation pratiquement perpétuelle et puissante car inépuisable. Car ça me fait l'effet d'un cadeau, tant mon inconscient a parfois une capacité à résoudre les problèmes ou à trouver des bonnes idées largement supérieure à mon conscient.

J'ai un ami qui avait l'impression qu'un de ses personnages échappait à son contrôle et commençait à avoir sa propre vie. Ca me ferait plaisir de ressentir la même chose. Je me sentirais plus complet d'avoir ressenti ça.
Comment ça se passe pour vous ?

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar trotter » 16 Jan 2012, 10:34

Moi c'est quand je joue, je me dis "ça serait bien qu'il se passe ça à tel moment !", et je l'ajoute. J'ai l'impression d'avoir une espèce d'harmonie avec les évènements qui se suivent.

Autrement, ce sont des inventions d'hypothèses du type "Cette personne marche bizarrement, ça pourrait être un robot contrôlé à distance donc ya un peu de lag. Oooh, mais si ça trouve, on est tous des robots contrôlés à distance et notre vrai corps est prisonnier ailleurs. Non, juste certain. Pour être sur que quelqu'un n'est pas contrôlé à distance, il faudrait l'enfermer dans un coffre fort, ne laissant pas passer les ondes. Et encore, peut être qu'il peut passer en pilotage automatique quand il perd le signal. Il faut comparer ses réponses quand il est contrôlé à distance et quand il est en pilote automatique pour le savoir...", à partir d'un fait très anodin (ça s'appelle de l'induction)
Un type qui éternue peut envoyer un message codé à quelqu'un (pourquoi ?!). Une poubelle renversée peut attendre que quelqu'un la relève pour le manger (d'où vient-elle ?). Un nuage avec une drôle de forme peut cacher un gigantesque vaisseau volant (que fait-il là ?).
Bref, c'est de la construction d'hypothèse.
C'est pratique quand on a une idée d'où on veut aller dans son jeu, on essaie de remonter la chaine des évènements avec de l'induction. Quelqu'un me demandait en mp, par exemple "comment justifier qu'une équipe de 3 personne puisse capturer un monstre, mais un seul, et l'utiliser en combat ?", ben ya milles justifications possibles, plus ou moins tirés par les cheveux.


Pour le personnage qui échappe au contrôle, me concernant il faut que je me mette dans la peau du personnage, c'est à dire que j'essaie de comprendre ses besoins, ses désirs, ses problèmes, un peu de son histoire passé...
Sinon, plus simplement, je copie quelqu'un que j'ai connu IRL en lui piquant des expressions, un peu de sa philosophie de la vie, ou carrément des phrases entières qu'il a prononcé.

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Dompteur de lions
Messages : 368
Inscription : 25 Nov 2011, 12:10

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Vincent » 16 Jan 2012, 11:08

Moi c'est quand je joue, je me dis "ça serait bien qu'il se passe ça à tel moment !", et je l'ajoute. J'ai l'impression d'avoir une espèce d'harmonie avec les évènements qui se suivent.
C'est une logique événementielle et tu construis donc autour de l'existant au fur à mesure. Ca s'accorde très bien à ton jeu.
C'est pratique quand on a une idée d'où on veut aller dans son jeu, on essaie de remonter la chaine des évènements avec de l'induction.
Oui, on remonte en se posant toutes les questions possibles sur le sujet. C'est la bonne méthode pour combler les trous.

Pour les personnages, ça me semble être une très bonne méthode. Ca donne du réalisme et de la profondeur.

Avatar de l’utilisateur
Reven Niaga
Maître des caves
Messages : 173
Inscription : 02 Jan 2012, 13:12
Localisation : Allemagne

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Reven Niaga » 17 Jan 2012, 13:42

Moi ? Je ne suis que l'esclave de mes personnages qui font qu'à leur tête. :mdr:

D'une manière générale, je ne réfléchis quasiment jamais au scénario. J'ai parfois des flash de personnages, voire des souvenirs de rêves que je garde (des perso qui viennent me rendre visite en rêve aussi DX).
Et en général, les personnages agissent tous seuls et font le scénario à ma place. C'est cool. Je n'ai qu'à réfléchir comment bien écrire la chose pour le lecteur, et aux conséquences qu'un geste d'un personnage a sur l'histoire en entier. Les autres personnages vont répliquer de leur côté.

Enfin j'sais pas, je préfère créer les personnages à partir de rien en général. J'ai commencé comme ça, et maintenant j'ai un univers entier où en général les nouveaux personnages viennent d'eux même aussi car il y a besoin de ci ou de ça, d'un politicien ici ou d'un truc là. et j'ai souvent un personnage qui vient et "hé, c'est moi ! ici !". Et c'est bien.

Par exemple, j'ai un seul personnage que j'ai dû créer pour le lecteur, faisant un espèce de pont entre lecteur et l'uniers pour lui faciliter l'accèes. Je n'aime pas ce personnage, car il n'est pas venu "à moi". Du coup, je le trouve inintéressant et sans vie.

Enfin, c'est relativement dûr à décrire. J'ai un espèce de mélange entre flash, construction, et des personnages qui ne font qu'à leur tête. Mais je suis contente avec ça.

:angel:

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Dompteur de lions
Messages : 368
Inscription : 25 Nov 2011, 12:10

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Vincent » 18 Jan 2012, 14:12

Finalement tu as une approche très "naturelle" des personnages et de leurs histoires. C'est très bien pour faire des personnages crédibles tout en restant surprenant et des histoires fluides.
J'ai réfléchi à ton post et à voir le côté naturel de la chose tel que tu le vis, je me suis demandé si je ne me prenais pas trop la tête et que finalement, si j'avais pas de flash c'était que je m'étais bloqué tout seul. Finalement, ça a marché. J'ai changé un élément de mon univers et tout de suite, ça m'a ouvert des tonnes de portes intéressantes. Merci donc. :pioche:

Avatar de l’utilisateur
Reven Niaga
Maître des caves
Messages : 173
Inscription : 02 Jan 2012, 13:12
Localisation : Allemagne

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Reven Niaga » 18 Jan 2012, 14:34

Oh, contente d'avoir pu t'aider.

Oui, des fois se prendre trop la tête, ça bloque plus qu'autre chose.

Une fois, j'ai été bloquée affreusement aussi. Mais c'était plus construction de l'histoire. Enfin, faire l'histoire de telle manière à ce que le lecteur soit intéressée.

Je ne sais pas si tu connais, mais il y a une analyse "The Hero's Journey" par je sais plus quel m'sieur. Il s'est posé la question "pourquoi des histoires vieilles de 2000 ans et plus (mythes et légendes) ont autant de succèes que des histoires populaires du moment ?
Il a donc tout analysé et fait un schéma psychologique de l'évolution d'un personnage. Ce schema s'applique à tout (autant à la bible qu'aux Simpsons quoi) et en ayant relu un peu l'analyse j'ai remarqué qu'un élément important pour le lecteur était absent de ce que j'avais écris actuellement. J'ai donc pu corriger et le tout donnait plus de sens du coup.

Bon l'analyse en soit est bourrée de cliché du coup vu que ça résume, il reste à l'auteur à bien exploiter la chose (dans les simpson's il y a souvent plusieurs hero's journy dans un même épisodes). Mais ça s'applique un peu à tout, don je trouve ça une bonne aide et une bonne base.

Je m'excuse déjà de mon français affreux, je viens de passer une nuit (quasi) blanche.

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Dompteur de lions
Messages : 368
Inscription : 25 Nov 2011, 12:10

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Vincent » 19 Jan 2012, 11:26

Je ne connaissais pas "The Hero's Journey". J'ai lu et j'ai trouvé ça très intéressant en effet.
Ca m'a un peu rappelé tvtropes.org. :)
Il faudrait que je structure un peu mon histoire car pour l'instant, j'ai des scènes, mais elles ne sont pas encore bien reliées dans ma tête. Il faut que je les rebosse encore.
Merci encore. :)

Avatar de l’utilisateur
Zim
Sauveur de princesses
Messages : 1864
Inscription : 18 Mars 2011, 22:47
Localisation : Rennes

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Zim » 19 Jan 2012, 12:16

Vous avez de la chance, moi, quand il s'agit d'imaginer une histoire, je bloque à peu près sur tout, et plusieurs fois, et je n'ai pas de flashs. :nerd: Et des lectures sur le sujet m'aident à peine (je connaissais déjà Campbell par exemple). :noel: Mais bon, tant que ça avance,et que c'est acceptable à défaut de briller (puisque ce n'est pas ma priorité)...

Avatar de l’utilisateur
Reven Niaga
Maître des caves
Messages : 173
Inscription : 02 Jan 2012, 13:12
Localisation : Allemagne

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Reven Niaga » 19 Jan 2012, 12:31

c'est dur de briller de toute façon.

Car quelque part, tout a déjà été fait et qu'il y a toujours des gens pour te dire "oh, mais ça me rappelle truc bidule" que tu connais pas, ou bien "tu t'es inspiré de machin" que tu ne connais pas non plus.

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Gaetz » 19 Jan 2012, 13:08

Comme Zim, je dois énormément bosser pour arriver à mettre en place une histoire.

Je fonctionne de manière systématique. Je crée un monde qui a une cohérence interne, et je travaille au fur et à mesure les éléments qui le composent et qui seront parcourus par le scénario. Les trois mondes qui m'ont occupé le plus longtemps ont été testés et complétés de différentes manières - dans le cas de Lije, au moyen d'une campagne de jeu de rôle.

Les personnages ont une importance extrême, puisque ce sont eux qui rendent le monde vivant. Les personnages principaux sont des recoupements de personnages que je connais déjà ou qui ont été inventés ou esquissés (par moi ou par une autre personne) dans d'autres histoires. Ils participent à cette histoire en particulier pour une raison d'équilibre ou de nécessité scénaristique. Il me faut un long moment avant de les cerner et de les affiner.

Les personnages secondaires, les dialogues, les détails, tout ce qui tient du vivant et du contingent est apr contre laissé à l'inspiration du moment. Ca permet de donner un plus grand sens du contingent, et au besoin je peux repasser dessus. C'est à la fois ce que je préfère - c'est le moment où on est le plus libre stylistiquement, et c'est comme quand on participe à un concours après avoir étudié plusieurs années, on se rend compte qu'on a synthétisé énormément d'information, les ex-etudiants comprendront - et à la fois ce que je retarde le plus, sans trop savoir pourquoi.

Il m'arrive d'avoir des inspirations subites, qui concernent des scènes ou des ambiances. J'intègre aussi beaucoup de belles choses que je vois dans la nature ou au spectacle dans mes histoires. Il ne s'agit pas de flash dans le sens ou je sais que ces inspirations ne surviennent que quand je suis suffisamment détendu, et que mon cerveau a fait inconsciemment les liens qui manquaient dans ce qui était déjà travaillé.

Par ailleurs, quand je bosse, si j'ai un très bon sens de la cohérence interne de l'histoire que je raconte, je n'ai aucune idée sur la destination de cette cohérence. Par exemple, en ce qui concerne Lije, je savais que je racontais la bonne histoire, mais il m'a fallu cinq ans pour savoir où mène cette histoire, et à quels thèmes importants elle correspond chez moi.

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Dompteur de lions
Messages : 368
Inscription : 25 Nov 2011, 12:10

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Vincent » 19 Jan 2012, 14:19

Chacun sa technique en fait, le tout c'est d'arriver là où on veut. :)

D'après ce que je comprends, les flashs interviennent quand tu ne sais pas du tout où tu vas. (un peu comme un rêve)
Il faut donc lâcher prise et laisser son imagination débridée faire tout le boulot.

Si tu veux essayer de lâcher prise, peut être que tu pourrais essayer de faire un truc spécifique comme le Nano où tu dois écrire un nombre de mots énorme par jour. Comme tu es forcé de produire, produire et produire, au bout d'un moment, tu lâches prise pour tenir les délais et ton imagination se débride. Le Nano c'est valable pour les romans normalement, mais je vois pas pourquoi ça marcherait pas pour les scénars de jeux. :miam:
Je crois que je vais faire ça aussi. :tricot:

Avatar de l’utilisateur
Reven Niaga
Maître des caves
Messages : 173
Inscription : 02 Jan 2012, 13:12
Localisation : Allemagne

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Reven Niaga » 19 Jan 2012, 14:38

Les flash ne font pas tout non plus.
Dans mon cas, malgré mes personnages vivant et mes flash, ça reste pas mal de boulot malgré tout, et ce n'est q'après une petit dizaine d'année maintenant que je commence à avoir un résultat qui me satisfait (bon, on a me dire qu'à 11 ans, de toute façon, on invente pas des choses ultra poussée non plus ^^)

Et oui, pour moi aussi, les flash c'ets un peu les idées qui te viennent comme ça. genre tu penses à rien, et soudainement ça fait "bam !" et l'idée est là. Ou t'es en discussion avec quelqu'un qui lâche un mot qui te fait tiquer et "bam !" idée.

Mais des fois c'est bien de lâcher prise par moment. genre prendre un stylo et écrire ce qui nous viens dans la tête, sans réflexion particulière, ou dessiner ou autre.
J'ai pas entendu parler du Nano, mais je connais le système en dessin.

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Gaetz » 19 Jan 2012, 17:38

D'après ce que je comprends, les flashs interviennent quand tu ne sais pas du tout où tu vas. (un peu comme un rêve)
Non non, c'est aléatoire. Pour Lije, je savais pas où j'allais, mais ça ne me dérangeait pas : je savais que j'y allais. Maintenant c'est bon, j'ai une vision plus complète de mes objectifs.

Ce ne sont pas tellement des flash, c'est plus des réflexions parallèles qui s'imposent à certains moments. Je leur ai fait une place particulière dans mon premier cahier de scénario (celui où j'ai tout débroussaillé) : j'écrivais sur les pages de droite, et je laissais les pages de gauche se remplir avec ce qui me venait quand je pensais à tout autre chose. Ca permet de laisser s'exprimer le fonctionnement en parallèle du cerveau.

Dans mon second cahier, je travaille sur des choses plus spécifiques : LD et script très local. Les marges suffisent à noter les idées qui viennent en même temps.

Je ne sais pas ce qu'est le Nano.
Dernière édition par Gaetz le 20 Jan 2012, 18:26, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar trotter » 19 Jan 2012, 19:21

Je crois que c'est ça :
http://www.nanowrimo.org/whatisnano

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Dompteur de lions
Messages : 368
Inscription : 25 Nov 2011, 12:10

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Vincent » 20 Jan 2012, 15:59

Gaetz >> C'est pas mal le concept des pages de gauche qui se remplissent quand tu penses à autre chose.
Je vais tâcher de retenir ça. J'ai dû mal à être aussi organisé que toi et pour le moment, je m'engage à fond dans la partie technique et graphique, mais il me faudra repasser par la case cahier après le premier prototype. :)

Trotter >> Oui, c'est ça, bien vu !

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Gaetz » 20 Jan 2012, 18:26

L'organisation vient au fur et à mesure tu sais ^^

Avatar de l’utilisateur
Dastrem
Esquive tous marteaux
Messages : 500
Inscription : 26 Mars 2011, 20:53

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Dastrem » 31 Jan 2012, 17:34

Oh, contente d'avoir pu t'aider.

Oui, des fois se prendre trop la tête, ça bloque plus qu'autre chose.

Une fois, j'ai été bloquée affreusement aussi. Mais c'était plus construction de l'histoire. Enfin, faire l'histoire de telle manière à ce que le lecteur soit intéressée.

Je ne sais pas si tu connais, mais il y a une analyse "The Hero's Journey" par je sais plus quel m'sieur. Il s'est posé la question "pourquoi des histoires vieilles de 2000 ans et plus (mythes et légendes) ont autant de succèes que des histoires populaires du moment ?
Il a donc tout analysé et fait un schéma psychologique de l'évolution d'un personnage. Ce schema s'applique à tout (autant à la bible qu'aux Simpsons quoi) et en ayant relu un peu l'analyse j'ai remarqué qu'un élément important pour le lecteur était absent de ce que j'avais écris actuellement. J'ai donc pu corriger et le tout donnait plus de sens du coup.

Bon l'analyse en soit est bourrée de cliché du coup vu que ça résume, il reste à l'auteur à bien exploiter la chose (dans les simpson's il y a souvent plusieurs hero's journy dans un même épisodes). Mais ça s'applique un peu à tout, don je trouve ça une bonne aide et une bonne base.

Je m'excuse déjà de mon français affreux, je viens de passer une nuit (quasi) blanche.
Tu peux expliquer de manière bref ou en détail ?
Ça m’intéresse. ^^

Avatar de l’utilisateur
Reven Niaga
Maître des caves
Messages : 173
Inscription : 02 Jan 2012, 13:12
Localisation : Allemagne

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Reven Niaga » 21 Fév 2012, 10:32

Hm, je vais essayer d'expliquer brièvement en espérant ne pas me tromper ^^
Désolée du retard de la réponse ^^"
Tu trouveras bien plus détaillé sur le net. :)

Celon cette analyse, nous avons un héros dans son monde fermé, son entourage, son environnement ce qu'il connaît et ce qu'il aime bien. Maintenant, il y a ce que Campell appele "The Call" (je suppose qu'on pourrait dire "L'Appel" en français ^^), c'est-à-dire un évènement, objet ou autre qui va inviter le héros à sortir de son monde confortable pour aller affronter un monde qui lui est inconnu et en général rempli de danger. Exemple : L'anneau pour Frodo, la lettre d'invitation d'Hogwarts pour Harry, Peach qui se fait enlever par Bowser pour Mario (bawi), etc. Le héros peut refuser l'appel en premier lieu, mais finira par céder pour X raison. Sinon l'hisotire s'arrêterait et cela serait pas cool quand même.

Ensuite, le héros doit passer un lot d'épreuve aidé en général par un mentor/maître qui lui donne des conseils, explique et lui donne de l'équipement. Gandalf pour Frodo, Dumbledore pour Harry, Obi-Wan pour les épisodes star wars 4-6, etc. Les épreuves sont séparés, me semble, chez Campell, mais je me rappelle surtout de deux. La première qui est en quelque sorte un teste pour le préparer à ce qui vient et qui fait en quelque sorte la transition entre "je quitte mon nid douiller" et "je suis dans un monde qui m'est inconnu et rempli de danger". Au courant de ces épreuves, le héros se verra changer psychologiquement et mentalement, et la dernière épreuve (The Abyss si mes souvenirs sont bon ^^) consiste à faire face à sa plus grande peur (jeter l'anneau dans le feu pour Frodo, Voldemort pour Harry, etc).
Une fois ceci fait, il peut retourner chez lui, ou soit il arrive à accepter que sa quête l'a changé profondément, soit il y arrive pas.
Dans le cas de Harry Potter ça l'a visiblement peu perturbé et il continue sa vie comme avant en ayant des gosses. Avec Frodo on peut se le demander vu qu'il ne sent pas à l'aise chez lui et décide de partir avec Gandalf est les autres. Est-ce qu'il le fait justement parce qu'il accepte qu'il a changé et ne peut plus rester parmi ses amis hobbits, ou bien parce qu'il ne peut pas accepter et décide de fuire ? Cette question à fait ravage en cours.

Bon, c'est vraiment the Hero's Journey in a nutshell.
J'ai pas un épisode des simpsons en tête pour faire la démonstration, mais chez les simpsons en général plusieurs personnages font des espèce de mini hero's journey en un épisode ^^.

J'espère que c'était plus au moins claire Oo

Avatar de l’utilisateur
Dastrem
Esquive tous marteaux
Messages : 500
Inscription : 26 Mars 2011, 20:53

Re: Relation entre l'auteur et son oeuvre

Messagepar Dastrem » 21 Fév 2012, 12:10

C'était très clair, merci beaucoup. :)


Revenir vers « Discussion »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron