Passionate hearts !

Avatar de l’utilisateur
Lyonsbanner
Dompteur de lions
Messages : 267
Inscription : 21 Juin 2012, 22:29
Localisation : France, Isère, Temple des montagnes

Passionate hearts !

Messagepar Lyonsbanner » 21 Avr 2015, 13:28

Bonjour à tous ! (oui, je dis toujours bonjour à chaque fois que je créé un nouveau topic)

On en a déjà un peu parlé entre nous un peu partout sur les forum, mais je créé ce topic pour rassembler vos avis sur ces questions : Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous passionner autant pour le jeu vidéo ? Y'a-t-il un jeu en particulier qui vous a suffisamment secoué les tripes pour faire battre vos cœurs ? Quelle est l'étincelle qui vous a subjugué dans cette euphorie du monde vidéo-ludique ?

Et accessoirement : pourquoi ?
Dernière édition par Lyonsbanner le 23 Avr 2015, 19:02, édité 1 fois.
Votre signature ici.

Avatar de l’utilisateur
Nemau
Dompteur de lions
Messages : 352
Inscription : 08 Jan 2015, 03:56

Passionate heart !

Messagepar Nemau » 21 Avr 2015, 16:53

Pour ma part, les sentiments que tu décris je ne les ai que pour quelques jeux en particulier, pas pour le média jeu vidéo en général. Du coup je suppose que je ne peux pas vraiment répondre à ta question.

Kannagi
Lanceur de feu
Messages : 61
Inscription : 29 Oct 2012, 20:49

Passionate heart !

Messagepar Kannagi » 22 Avr 2015, 06:38

Pour ma part je suis dans le jeux vidéo depuis tout petit , maintenant je trouve cela peut être assez 'étrange' sachant que au début des année 90 le jeux vidéo n'était pas aussi populaire que maintenant et rare sont les familles qui laissait leur gosse devant le jeux vidéo.
Donc j'ai connu la Nes vers 4 ans , assez tôt donc mais au début je m'intéressais pas beaucoup au jeux vidéo et je passais plus de temps avec des jouet plus conventionnel (il faut dire les jeux de l'époque était chaud).
Sur Nes ce n'est pas Mario qui m'a le plus marqué vers mes 5-6 ans je jouais a Robocop sur Nes ce jeu était très dur et moi et mon frère on essayé de le finir , stage après stage malheureusement on a pas réussi mais on a passé de bon moment ensemble sur ce jeu complétement dur a souhait (c'est un jeu de plateforme ou robocop glisse ce qui n'aide pas bien sur...).

Mais la plus grosse première claque qui a fait que je suis devenu fan du J-RPG c'est Secret of Mana , ah vraiment unique ce jeu , je devait avoir 7 ans on pouvait jouer a deux , et ça a été pour moi un choque je pense que c jeu m'a attiré plus dans le jeux vidéo.
Et ensuite l'autre grosse claque c'était la Sega Saturn pour Noel 1995 , j'ai sauté de joie quand je l'ai eu ,elle coutait la bagatelle de 3000 FF et 500FF le jeu , et j'en ai eu 3 , chanceux et content , j'ai eu Virtua Fighter , Daytona USA et Shinobi , et je trouvais Virtua Fighter tres réaliste l, on tout cas c'est devenu vite fait un de mes jeux préférer.

Ensuite ben j'ai continué a suivre , donc pour ma part il n'y a 2 jeux et 2 console qui m'ont marqué particulièrement , d'autre aussi mais pas autant que SoM et VF , probablement que c'était les pionner de leur genre et ça faisait une sacrée claque a l'époque.

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Passionate heart !

Messagepar Gaetz » 22 Avr 2015, 07:09

Quand j'étais enfant, mes parents n'avaient pas forcément les moyens de nous acheter les consoles du moment - on roulait pas sur l'or, mais ça allait hein, j'suis pas cosette. Donc on avait des vieilles consoles : atari quand les gens autour commençaient à avoir des PC, NES et master system quand les gens avaient des super NES et des PSX... Je découvrais donc les jeux du moment chez des amis, ou chez les enfants des amis de mes parents, donc à de rares occasions. Et c'était à chaque fois un émerveillement incroyable. Je repartais après avoir effleuré un monde que je ne maitrisai pas, après avoir découvert un lieu que j'aurais adoré explorer. Je trouvais ça tellement fou que quand j'étais au collège que je prenais les magazines de playstation d'un pote, alors qu'il était hors de question que j'aie la console, juste pour fantasmer sur les images des jeux (d'ailleurs j'ai commencé à dessiner comme ça : en décalquant les filles en maillot de Dead or Alive). C'est cet émerveillement que j'essaye de retranscrire, que j'ai envie de partager avec le joueur, quand je crée un jeu vidéo

Certains jeux m'ont particulièrement marqués, lors de ces visites chez des amis :
- Civilization 1, Paint (OUI, C'EST UN JEU VIDEO) et le Mario de NES, quand j'avais 3-4 ans (là, la seule console de jeu que j'avais chez moi c'était un minitel)
- Mario World de SNES et les yoshis
- Megaman sur NES, je pense, parce qu'on pouvait charger le gun (mais oui, quelle idée révolutionnaire !)
- Le mode arêne de mario kart
- Yoshi's island et le Roi Lion de SNES, notamment à cause de leurs DA
- Rayman, avec le niveau de la musique et les notes qui faisaient un morceau quand on les prenait à la suite. J'avais trouvé cette idée incroyable.
- Zelda : A link to the past, avec la musique de l'underworld complètement démente
- Soul Edge, sa cinématique d'introduction incroyable, ses persos charismatiques et le meilleur (plus épuré) gameplay de la série des Soul Calibur, et Pandemonium (un jeu avec une jeune femme rousse comme héroïne et une DA hyper colorée)
- Tekken 3 et les enchaînement de coups de pied d'Huorang. J'étais reparti de chez mon pote dans un état de suréxitation... heu... incroyable :D
- Final Fantasy 7 et son incompréhensible (pour moi à l'époque, je n'avais jamais joué à un RPG) système de menu et de materias
- J'ai été marqué par différents jeux d'arcade à différents moments de ma vie : Daytona, Metal slug, Dinosaurs and Cadillacs, Die Hard Arcade, un truc de livraison de pizza avec un scooter, Time crisis 2 et son mode coop
- Enfin, Mario 64 (whoo, whoo, whoohoo) et Zelda : Ocarina of time (je... je...). Là j'y ai plus tenu, avec mon frère on a craqué nos 15 ans d'économie et on s'est acheté une nintendo 64 en fin de vie. Et vous pouvez pas savoir ce que c'est d'entrer dans les plaines d'Hyrule, de voir ce monde qui s'ouvre, pour la première fois, sur *sa* console, avec *sa* manette de Nintendo 64.

Au final, avec le recul, je me rends compte que j'avais bon gout quand j'étais petit. Que j'avais été émerveillé par tous les grands classiques (plus un ou deux trucs plus confidentiels). Ou plutôt : qu'un bon design de jeu vidéo, ça peut toucher et toucher infiniment un gosse.

PS : ma vieille nintendo 64, avec tous les grands jeux (à part Shadowman, mon grand regret), a été donnée à un ami qui joue beaucoup à des jeux rétro et qui a une salle consacrée à ça chez lui à Nantes. Elle pourrissait dans mon grenier, donc je me suis dit qu'elle serait mieux chez lui. Je ne pensais pas que j'allais le rendre aussi heureux.
PPS : merci Miyamoto. *s'incline*

Avatar de l’utilisateur
Azaki
Esquive tous marteaux
Messages : 520
Inscription : 09 Avr 2011, 15:29

Passionate heart !

Messagepar Azaki » 22 Avr 2015, 18:44

Source du message Y'a-t-il un jeu en particulier qui vous a suffisamment secoué les tripes pour faire battre vos cœurs ?
Je pense qu'il y a quatre jeux qui m'ont réellement secoués:

- Snatcher (qui m'a réellement initié au visual novel)
- Zelda III (parce que quand j'étais gamin, je n'arrivais pas à imaginer un monde plus vaste et plus "aventureux")
- Chrono Trigger (mon jeu vidéo préféré de tous les temps, j'ai bien trop de choses à dire à son propos, mais en tout cas il a bercé bien plus que mes 4 années de lycée (j'écoute encore l'OST et relance le jeu de temps en temps, pour trouver toutes les armes, avoir le niveau max avec tous les persos, etc)
- Earthbound (qui m'a littéralement scotché ne serait-ce que pour une seule raison: jouer avec les codes du J-RPG pour le renouveler et le rendre beaucoup plus poignant)

Bien après avoir commencé à jouer, j'ai réalisé que ce qui me plaisait dans les jeu-vidéos est l'interaction, que les autres médiums artistiques ne peuvent donner.

Il est clair que si je devais faire un jeu aujourd'hui, ce serait un visual novel. Peut-être un jour... :)

Avatar de l’utilisateur
I AM ERROR
Sauveur de princesses
Messages : 1270
Inscription : 27 Mars 2011, 21:54

Passionate heart !

Messagepar I AM ERROR » 22 Avr 2015, 21:23

J'aimerai être à ta place, un visual novel est ce qu'il y a de plus simple à faire en matière de jeu vidéo. Tu as aucune raison de ne pas en avoir déjà fait 10 ! Tu ne mesures pas ta chance. :haut:

Avatar de l’utilisateur
Azaki
Esquive tous marteaux
Messages : 520
Inscription : 09 Avr 2011, 15:29

Passionate heart !

Messagepar Azaki » 23 Avr 2015, 09:03

En fait c'est moins facile que ça en à l'air: à la différence d'autres types de jeux, le texte fait passer bien des choses (description, narration, dialogues), et il y en a une telle quantité qu'il faut réussir à garder le joueur en haleine pour qu'il ne soit pas ennuyé. De ce côté, la narration se doit d'être irréprochable, car le gameplay ne pourra jamais le rattraper. Ce que Kojima a vraiment bien fait avec Snatcher, c'est qu'il y a aussi des parties d'enquête où l'on est bien plus libre, et des phases de tir, où l'on doit... blesser mortellement ses adversaires, dirons-nous :p.
De plus, les graphismes sont assez bizarres à gérer: d'une part ils sont juste là pour illustrer une scène qu'on va décrire en texte, mais d'autre part ils sont là pour donner une ambiance, accentuer certains moments, etc.

Donc si au niveau gameplay, un Visual-Novel ne nécessite pas beaucoup d'investissement, tout le reste revêt une certaine importance qui rend sa création bien moins aisé que ça en donne l'air (si je n'ai toujours rien fait, c'est parce que je n'ai pas assez confiance en mon niveau de dessin pour tenter quelque chose de concret maintenant :) ).

Avatar de l’utilisateur
Zim
Sauveur de princesses
Messages : 1864
Inscription : 18 Mars 2011, 22:47
Localisation : Rennes

Passionate heart !

Messagepar Zim » 23 Avr 2015, 10:02

C'est techniquement facile, artistiquement difficile, pour résumer grossièrement.

Ma passion du jeu-vidéo est venue comment ?
Pas avant mon arrivée en France en 1994.
Avant ça, certes, on avait une Commodore, alternant entre des jeux crispants, intrigants (premier visual, qui m'a préparé sans doute aux Livres dont vous êtes le héros... mais forcément en anglais j'y comprenais rien, c'est mon frère qui traduisait), et presque accrocheurs (un proto-jeu d'action-exploration).
Et puis on avait aussi une Famicom pirate, 500 jeux intégrés (dont plein étaient des doublons, ou des accès différents au jeu genre stage 1 ou 3 ou 4, ou avec des cheat-codes, ou des hacks genre un Super Mario Bros où Mario tombait sans fin jusqu'à la mort dans un monde aquatique ressemblant à un océan de Coca Cola :love: ), qui donnait pas mal le goût d'explorer une ludothèque pour en découvrir les perles.

Mais je fantasmais sur la Snes d'un pote fils de commandant de bord, qui avait une Snes, avec Super Castlevania IV.
Et donc en arrivant en France, première chose qu'on a faite dans la semaine, c'est de faire acheter une Snes à mes parents, puisqu'on pouvait enfin en avoir une qui ne soit pas hors de prix (extrêmement taxé en Algérie). Et c'était livré avec Street Fighter 2. De là, c'est toute la ludothèque Snes puis Gameboy qui nous ont marqués, principalement Street Fighter 2, Secret of Mana, Mystic Quest (que j'ai eu à Noël, et que j'ai fini quelques heures avant le déballage officiel des cadeaux :nerdsang: ) et Zelda Link's Awakening : donc essentiellement des jeux d'exploration à dimension RPG, et des jeux à deux joueurs. Pour cette deuxième raison les jeux-vidéo ont toujours été un lien entre mon frère et moi, même aujourd'hui, avec les Souls, qui réunissent tout : l'action-exploration-RPG, et le multi-joueurs, et bien plus encore.

Et je cite Dark Souls, parce que, avec Ico et Shadow of the Colossus (qui d'ailleurs ont eu le même effet sur Miyazaki, le créateur des Souls), ce sont des jeux qui m'ont montré à quel point le média était riche en possibilités, et n'avait pas à rougir face à d'autres, et que je ne perdais pas mon énergie intellectuelle à m'y intéresser plutôt qu'à d'autres formes de culture.

Avatar de l’utilisateur
Zim
Sauveur de princesses
Messages : 1864
Inscription : 18 Mars 2011, 22:47
Localisation : Rennes

Passionate heart !

Messagepar Zim » 23 Avr 2015, 10:04

(d'ailleurs j'ai commencé à dessiner comme ça : en décalquant les filles en maillot de Dead or Alive)
Citation en haut du forum, AlexRE. :haut:

EDIT : le tout premier jeu qui m'ait passionné :

On l'avait sur notre Famicom pirate, sous le faux nom de "Son Son 2", ce qui fait que j'ai mis des années à en retrouver la trace sur internet.
C'est un plateforme-RPG qui se déroule en Chine, écrit tout en japonais (on ne faisait donc que deviner l'histoire), comprenant pas mal de secrets, et qui s'avère être un excellent jeu (j'y ai rejoué il y a trois ans, il tient parfaitement la route) bien qu'inconnu : pour la raison que c'est un hack de Wonderboy in Monsterland.

Avatar de l’utilisateur
I AM ERROR
Sauveur de princesses
Messages : 1270
Inscription : 27 Mars 2011, 21:54

Passionate heart !

Messagepar I AM ERROR » 23 Avr 2015, 15:13

Tout est souvent plus dur qu'il n'y parait dans ce domaine. Mais compare CT à Radical Dreamer et je pense que c'était une promenade de santé pour Square de faire le second après le premier. La plupart des visual novel sont du niveau d'un jeu vidéo pour ce qui est de la narration, je trouve, ce qui est... pas non plus le top du top. Pour le visuel, c'est souvent assez basique voir minimaliste.
Source du message il y en a une telle quantité qu'il faut réussir à garder le joueur en haleine pour qu'il ne soit pas ennuyé
Ca peut aussi avoir l'effet inverse. Trop peu ennuyer. Pour moi le fait que ce soit "visual" devrait justement limiter le texte au maximum, surtout si c'est pour avoir de mauvaises narrations (bon ok pas "mauvaises" peut être mais trop "japonaise" donc inadaptée pour les occidentaux).
Si je veux du texte, j'ai les livres, je me dis.

Il n'en reste que faire un visual novel de meme qualité globale qu'un RPG prendrait 10 fois moins de temps (je dirai bien 100 fois moins de temps mais on va dire que j'exagère).

Avatar de l’utilisateur
Azaki
Esquive tous marteaux
Messages : 520
Inscription : 09 Avr 2011, 15:29

Passionate heart !

Messagepar Azaki » 23 Avr 2015, 15:54

Source du message Pour le visuel, c'est souvent assez basique voir minimaliste.
Oui, mais c'est super bien géré: pour reprendre l'exemple de Radical Dreamers, il y a les passages dans les couloirs éclairés par la lune (et dont on ne voit quasiment rien, on distingue à peine l'ombre des personnages), etc.
Si je veux du texte, j'ai les livres, je me dis.
C'est vrai, mais la différence entre le VN et le livre est qu'on laisse des choix au joueur, donc on le laisse choisir comment se déroulera l'histoire, et tous ces choix sont autant de nouveaux textes. A titre d'exemple, Fate/Stay Night, c'est plus de 50h. Pour YU-NO, j'ai pris plus d'une trentaine d'heures, etc.

Après, je concède que cela prenne moins de travail, mais cela prend tout de même un certain temps. :)

Avatar de l’utilisateur
I AM ERROR
Sauveur de princesses
Messages : 1270
Inscription : 27 Mars 2011, 21:54

Passionate heart !

Messagepar I AM ERROR » 23 Avr 2015, 17:13

Livres dans le style livres dont vous êtes le héros (que j'aimais beaucoup d'ailleurs) je voulais dire.

C'est sur que tout prend du temps, même faire une animation Flash est toujours plus long que ça n'y parait (et ça ressemble à de la merde généralement).

Juste que je me dis qu'à ta place j'aurai quand même déjà plongé, surtout que tu es passionné. Tu sais justement qu'il ne nécessite pas forcement d'être un bon dessinateur pour réussir des jolis effets de style... et puis tout ça reste amateur. Bref, c'était plus pour t'inciter à te lancer ! :)

Avatar de l’utilisateur
Lyonsbanner
Dompteur de lions
Messages : 267
Inscription : 21 Juin 2012, 22:29
Localisation : France, Isère, Temple des montagnes

Passionate heart !

Messagepar Lyonsbanner » 23 Avr 2015, 18:59

Le Visual Novel, vaste sujet. En fait, j'avais prévu de faire un article là-dessus tellement il y a de choses à dire.
Pour grossir le trait, concrètement, le VN est un mixte entre trois médias : la littérature, le cinéma et le jeu vidéo. La littérature, comme vous pouvez vous en douter, constitue le pilier central de l’œuvre, puisque la plupart du temps, nous avons affaire à un roman qui peut durer aussi longtemps qu'un livre. Le cinéma, pour les mises en scènes et les jeux d'acteurs le tout ponctué par des illustrations pour la mise en situation. Et enfin, le jeu vidéo pour offrir la possibilité de choisir le destin du héros afin d'arriver au terme d'une des nombreuses fins.

C'est la forme la plus "basique" et la plus répandue. Mais il existe des variantes qui sont plus axé sur le cinéma ou le jeu vidéo, et encore, les possibilités sont tellement grandes que les développeurs trouvent encore de nos jours de nouvelles idées qui, personnellement, m'étonneront toujours.

J'ouvrirai un sujet dédié à cela, mais en attendant je vais, à mon tour, vous faire part de mes découvertes, mes expériences et mes ressentis sur le jeu vidéo.


La toute première console que j'ai eu, c'est celle-là :
Image
Au moins, il n'y avait pas de problème de pile.

Plus sérieusement, mes parents s'étaient procuré un Amstrad 1512 SD et c'est avec cet ordinateur que j'ai connu des jeux qui m'ont émerveillés. La liste est longue, pour ne citer que les plus connu :
- Xenon 2
- Lemmings
- PacMan
- PopCorn
- Alley cat
- Battle chess
- Blockout
- Sabotage
- Castle adventure
- Lode runner
- Rick dangerous

Et j'en passe !


Comme la plupart des jeunes de ma génération, je suis passé par l'excellentissime Secret of Mana sur SNES qui aujourd'hui fait rire certaines personnes quand on leur dit que c'était un des jeux les plus long à finir.

Ensuite, il y a eu Little Big Adventure 2, sans doute l'un des rares jeux qui m'a le plus marqué dans les années 90. Outre la prise en main qui était assez laborieuse, le jeu est une vraie perle. J'avais un vieil ordinateur (un autre) où les jeux avaient parfois tendance à ramer et à ce moment de l'époque, les cartes graphiques apparaissait pour faire tourner les jeux en 3D... contre monnaie sonnante. Mais ce qui m'a le plus surpris, c'est que LBA 2 n'en avait pas besoin. Tout était en 3D et tout était d'une fluidité et d'une beauté saisissante. Je passais des heures à explorer l'île sous la pluie avec Twinsen sans que le jeu ne souffre du moindre ralentissement.

Un an plus tard, c'est Heart of Darkness qui a su prendre le relais avec brio.

Outre les jeux PC, je pense que, comme tout le monde, j'ai apprécié une bonne partie des titres sur console tel que Mario, Zelda, Kirby ou encore Sonic.

Mais parmi ces franchises, il y en a une que j'ai découvert il n'y a même pas deux ans : Fire Emblem. Le premier que j'ai essayé est le premier sorti en Europe (et donc le septième volet de la série).
Sur 3DS, j'avais essayé la démo du dernier : Fire Emblem : Awakening. Inutile de vous dire que j'ai été tellement conquis que je n'ai pas hésité une seconde de plus pour me l'acheter.
Votre signature ici.

Avatar de l’utilisateur
I AM ERROR
Sauveur de princesses
Messages : 1270
Inscription : 27 Mars 2011, 21:54

Passionate hearts !

Messagepar I AM ERROR » 23 Avr 2015, 23:18

Zim, ton jeu existe en version US, Conquest of the Crystal Palace. J'ai toujours voulu me le prendre. Il est même pas cher.


Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Passionate hearts !

Messagepar Gaetz » 27 Avr 2015, 11:09

Lyonsbanner > Oh ! J'ai eu ce truc ! J'avais oublié, je me souvient de la physique particulière et fascinante que le système hydrolique créait. Si ça se trouve, il y a plein d'anciens jouet comme ça dont il serait intéressant de faire des jeux video. Faudrait fouiller les archives de Nintendo.

Avatar de l’utilisateur
Azaki
Esquive tous marteaux
Messages : 520
Inscription : 09 Avr 2011, 15:29

Passionate hearts !

Messagepar Azaki » 27 Avr 2015, 12:11

Le Visual Novel, vaste sujet. En fait, j'avais prévu de faire un article là-dessus tellement il y a de choses à dire.
ça m'intéresserait beaucoup ! :)

Avatar de l’utilisateur
Floppy
Lanceur de feu
Messages : 55
Inscription : 19 Jan 2015, 22:42

Passionate hearts !

Messagepar Floppy » 27 Avr 2015, 20:10

Ne connaissant que Phoenix Wright et Stein en Visual Novel, je serais aussi intéressé par un article pour en apprendre plus et connaitre les perles du genre ! :D

Avatar de l’utilisateur
Lyonsbanner
Dompteur de lions
Messages : 267
Inscription : 21 Juin 2012, 22:29
Localisation : France, Isère, Temple des montagnes

Passionate hearts !

Messagepar Lyonsbanner » 28 Avr 2015, 19:45

Fort bien, fort bien. :sky:
Vos encouragements me font chaud au cœur, je m'y attelle de ce pas. Je ne sais pas combien de temps ça va me prendre, mais je pense que je vais d'abord écrire un essai sur le forum avant de le publier en tant qu'article.
Votre signature ici.

Kannagi
Lanceur de feu
Messages : 61
Inscription : 29 Oct 2012, 20:49

Passionate hearts !

Messagepar Kannagi » 29 Avr 2015, 18:27

Pour le Visual Novel c'est un vaste sujet je confirme, et il y a pas mal de genre pour ma part je me fait une collection ds tokimeki mémorial (que j'ai pu récupérer le premier sur PC Engine) , après il y a aussi les eroge (et la y a vraiment un peu de tout de la mauvaise qualité a de très bon titre) , les Otome ect , y a aussi la plupart des Visual Novel plus classique , j'ai remarqué que en France c'est plutôt Higurashi no naku koro ni qui a bien marché.
Pour ma part voici les classic du genre :
-Tokimeki mémorial
-Dokyusei (viel eroge )
-Shuffle (eroge)

Les 3 perles des studio visual key (des eroge a la base sauf clannad)
-Air
-Kanon
-Clannad

Fait par Type Moon (eroge toujours)
-Tsukihime
-Fate Saty Night

Il y en a plusieurs autre mais pour ma part ce sont les incontournables ceux que j'ai cité.

(D'ailleurs si autant de monde aime le visual novel pourquoi ne pas faire un Visual Novel collectif disons que j'ai pas mal d'idée de gameplay pour le visual Novel , enfin plutôt remettre le gameplay de Dokyusei au gout du jour).

Avatar de l’utilisateur
Reven Niaga
Maître des caves
Messages : 173
Inscription : 02 Jan 2012, 13:12
Localisation : Allemagne

Passionate hearts !

Messagepar Reven Niaga » 13 Juin 2015, 23:25

Le choix dans in Vn peut être absent également.

À l'exempel d'Umineko no Naku Koro Ni (à l'exception de l'épisode 8 qui contient que des faux choix, donc j'en vois peux l'intérêt), ou Narcissu.
Phoenix Wright, c'est déjà assez poussé, il n'entre pas plutôt dans la case du jeu d'aventure ?

Sinon la question de base me semble assez vaste. J'ai toujours été quelqu'un d'assez créative dans ma vie, donc le jeux-vidéo était un peu un support ultime qui réunit pleins de facette de création différentes, entre la musique, le visuel, la narration, l'histoire. Donc j'ai très vite trouvé très intéressant, même si pas au moint de me lancer dans une réelle conception (mais je me suis bien éclatée dans RPG Maker à une époque), mais assez pour analyser et décortiquer et tout.

Je me souviens, quand j'étais petite, d'avoir été particulièrement cahrmé par les univers assez "vaste", avec pleines "de vie". Zelda (surtout Zelda 3, il était en allemand, du coup je comprenais, alors que le II était en anglais, même si je l'ai beaucoup joué), ou FF Mystiq Quest (mon premier rpg dont je comprenais la langue). Gros et plein de vie relatif à l'époque, évidemment.

Avatar de l’utilisateur
Roi of the Suisse
Dompteur de lions
Messages : 375
Inscription : 19 Août 2011, 22:33
Localisation : Rennes aussi

Passionate hearts !

Messagepar Roi of the Suisse » 14 Juin 2015, 09:30

-Fate Saty Night
Fate Stay Night, j'ai essayé deux fois d'entrer dans le Visual Novel, je n'ai pas réussi.
Y'a vraiment trop de texte, les images ne changent pas assez souvent, les personnages ne sont pas très bien dessinés (les décors ça va), et les animations sont nulles. J'ai trouvé ça très ennuyeux et je n'ai jamais dépassé le tout début. Pourtant l'univers de Fate Stay Night m'intéressait.

J'ai l'impression que les anciens VN sont tous comme ça : cheap, mal dessinés, lents. Je pense pourtant qu'il y a vraiment possibilité de faire quelque chose d'excellent avec le format VN, si on y met les moyens et qu'on fait ça bien.
Comme j'ai déjà dit à Zims, je pense qu'après Kujira no Hara je ferai un truc proche du format Visual Novel, surtout pas pour parler d'une histoire de cul entre lycéens comme le font les japonais, mais plutôt une histoire très fantastique aux limites de l'absurde.

Avatar de l’utilisateur
Azaki
Esquive tous marteaux
Messages : 520
Inscription : 09 Avr 2011, 15:29

Passionate hearts !

Messagepar Azaki » 14 Juin 2015, 10:07

tokimeki mémorial
Tu y joues en japonais du coup ? Je voulais essayer mais je n'ai trouvé aucune traduction, et c'est la condition sine qua non pour que je puisse y jouer. :p
Mais il me semblait que c'était plutôt un dating sim, un peu comme Love Plus (Konami/DS et 3DS)


Je conseille à tout le monde YU-NO, qui est certes un brin Eroge (oui ya du CUL), mais dont le scénario est vraiment bien et tient la route.


Revenir vers « Discussion »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités

cron