Bouquins

Avatar de l’utilisateur
Dragongaze13
Frappeur de blocs
Messages : 33
Inscription : 26 Avr 2011, 16:17

Re: Bouquins

Messagepar Dragongaze13 » 11 Juin 2011, 23:47

"Philosophie des jeux-vidéo" et "Le monde quantique".. :love:

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 25 Juin 2011, 20:43

Tiens l'autre jour je suis tombé sur un livre traitant de la pleine conscience écrit par Jon Kabat-Zinn (j'ai pensé à Zim, "L’Éveil des sens").

Image
Et j'ai lu un peu "La pleine consience" de Les FEHMI et Jim ROBBINS.
Le livre commence comme ça :
Il y a bien longtemps un homme se promenait dans la jungle d'un lointain pays. L'animal, affamé, se mit à poursuivre l'homme, qui courut à perdre haleine jusqu'à atteindre le pied d'une falaise. Là, il s'aggrippa à une lianne providentielle [et] vit en amont deux souris en train de ronger la liane ! Pourtant, dans sa détresse il ouvrit sa conscience à ce qui l'entourait ; dans une anfractuosité de la falaise se trouvait une belle mûre. Il la trouva délicieuse.
En gros le livre comme à nous expliquer les bienfait de la pleine conscience (qu'il appelle aussi "open focus") avec des encéphalogrammes à l'appui, puis nous donne des exercices comme "essayer de prendre conscience de l'espace tridimensionnel qui sépare vos yeux du texte. Puis prenez conscience du bureau, des murs de la pièce, du sol, de tout autours de vous..." puis un peu plus loin, ça devient plus balèze "prenez conscience de l'espace entre vos sourcils, de la largeur de votre front, de la chacun de vos muscles...".

J'ai pas trop compris l'intérêt du livre en fait, j'ai l'impression que l'auteur essaie de tirer en longueur un truc résumable en 5 pages.
Plus d'infos
Sinon un bouquin de Robin Ship Sharma "L'excellence, une attitude à adopter" l'auteur de
Image.
Bref, son autre bouquin "L'excellence, une attitude à adopter" c'est une vraie merde, déjà ya un chapitre par page, une page blanche entre les chapitres, et c'est écrit super gros. Les idées se contredisent parfois entre elles, et les chapitres sont vraiment navrants.
De mémoire :
"J'étais à la caisse d'un supermarché, en train de faire la queue depuis de longue minutes et commençait à m'impatienter. La carte d'un client ne marchait pas, l'employé attendait sans chercher une solution. N'aurait-il pas pu mettre son client en attente et nous faire passer ? Il n'a pas su prendre les choses en main."
J'aimerais bien le voir à la caisse tiens.

Bon ya quand même pas tout à jeter (chaque phrase est un chapitre) :
Spoiler:
 
L'art de la guerre expliqué aux femmes
Image
Alors celui là il est super, à lire absolument si vous comprenez rien à Sun Tsu, elle analyse en donnant plusieurs lectures possibles, donne beaucoup d'exemples concret...

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Bouquins

Messagepar Gaetz » 27 Juin 2011, 08:47

Trotter, pourquoi tu lis ces trucs américains ? C'est de la philosophie de pacotille, qui n'a même pas conscience de ses déterminants culturels ou sociaux. Y'a plein de bouquins de philo, très compréhensibles, qui t'apporteront bien plus.

Alors oui, on les étudie aussi à l'université. Non pas parce que c'est nul ou chiant, mais parce que c'est la même chose, en mieux.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 27 Juin 2011, 12:06

Hahaha, c'est toi qui parlait de la "pleine conscience", à force d'en voir plein passer sous les doigts j'ai voulu voir. On a quasiment pas de livre philo à la librairie, juste psycho. Ya plein de trucs genre entretien avec le dalai-lama aussi mais il y en a tellement que ça donne pas envie...

Sinon les livres pour enfants sont très intéressants. Ils donnent des bases morales aux enfants, par exemple, Tchoupi le pingouin explique qu'il faut être prêteur (qu'on s'amuse mieux à deux), qu'il ne faut pas avoir peur des chiens car ils sont gentils (???), qu'il vaut mieux faire des dessins que de s'amuser bruyamment... Max et Lili dans le genre c'est pas mal non plus (le tonton de Max et Lili est en prison=ya des gens gentils en prison).
J'ai pas trop d'exemples en tête mais c'est vraiment intéressant à lire et assez étrange de voir les auteurs imposer leurs idées. Faut que j'essaie d'en choper d'autres pays et relever les différences. Peut être qu'au Japon ils encouragent à la délation et qu'aux US ils découragent le fait de prêter ?
Ca fait tout drôle de savoir qu'on s'est construit en grande partie avec ça. J'ai l'impression que la littérature jeunesse est quelque chose de fondamental et qu'on lui accorde peut être pas toute l'attention qu'elle mérite.

Avatar de l’utilisateur
Zim
Sauveur de princesses
Messages : 1864
Inscription : 18 Mars 2011, 22:47
Localisation : Rennes

Re: Bouquins

Messagepar Zim » 27 Juin 2011, 13:16

Tout à fait, tout à fait. Les contes de fée anciens, avec leur merveilleux, sont le plus souvent interprétables de manière sociologique : apprendre à devenir un homme, et apprendre à devenir une femme. Les contes pour jeunes filles sont les plus instructifs de ce point de vue, la perception du rôle des femmes ayant beaucoup changé au cours des siècles.
Remarque que les contes indiens, moyen-orientaux, si leur morale est différente assez souvent (des réactions surprenantes, par exemple cette princesse qui par protestation menace de se tuer en se coupant la langue avec les dents :love:), traite dans l'ensemble des mêmes thèmes (trouver/accepter sa place dans la société).

A ce propos, Psychanalyse des contes de fée de Bruno Bettelheim.

Pour trouver des bouquins de philo, tu devrais faire un tour à la fac, s'il y a un département philo, tu y trouveras forcément ton bonheur. Même si tu ne peux pas les emprunter, tu peux les consulter sur place, et te donner une idée de ce que tu pourrais commander à ta librairie ensuite. :)

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 27 Juin 2011, 13:44

Je peux pas commander hélas, je suis juste intérimaire et je lis ce que je trouve pendant la pause. On doit avoir psychanalyse des contes de fée, je zieuterais...
Effectivement ya eu beaucoup d'études sur les contes de fée mais je crois que c'est dépassé maintenant, dans le sens ou j'ai l'impression que les enfants n'apprennent plus à lire avec ça. Dans ma jeunesse ça a toujours été quelque chose "à part", un univers un peu étrange où les gens agissaient bizaremment qui ne correspond pas (plus ?) à la réalité des enfants d'aujourd'hui comme peuvent le faire un Max et Lili qui traitent de choses concrètes.

Tu me fais penser qu'il faut que je me chope les milles et une nuit quelque part (ah bah ça y est sur projet gutenberg, elle est pas belle la vie ?).

En contes japonais il y a "Histoires qui sont maintenant du passé" (11e siècle), j'avais fait une critique à l'époque :
"Ces contes visent à donner une ligne de conduite morale en accord avec le bouddhisme. Les histoires, très courtes et très nombreuses, sont cousues de fil blanc et se ressemblent toutes, bref, l'ennui arrive très vite.
Néanmoins, le fait de croiser quelques créatures fantastiques et surtout d'en apprendre plus sur la morale bouddhique japonaise justifie la lecture. A lire à titre informatif."
Je me rappelle m'être bien ennuyé sauf avec deux ou trois histoires. En voilà une (de mémoire) :
Une vieille femme est la risée du village car tous les jours, elle va dans la montagne surveiller un rocher selon le conseil de sa mère : "Surveille chaque jour ce rocher car si un jour il se couvre de sang, c'est signe que le village sera détruit sous peu". Des enfants, pour se moquer d'elle, couvrent le rocher de sang. La vieille, en voyant ça, s'affole et invite tout le monde à quitter le village, devenant la risée de tous. Ce jour là, le village est détruit par un tremblement de terre.
A lire absolument par contre, les contes de Yamato.
C'est pas vraiment des contes mais des échanges de bons mots.

Quelques extraits :
Alors que Gen No Myoubu assistait aux cérémonies des salutations du nouvel an, le Prince Chef du censorat la vit et sur l'heure en fut follement épris. A la lettre qu'il lui adressa, elle répondit ceci :

Un cœur que soudain
Désir d'amour à troublé
Si j'en crois vos dires
Il m'est avis qu'il saura
Se consoler aussi vite.
Quel pouvait avoir été le poème du Prince ? Quoi qu'il en soit, il est oublié.
Un homme qui se fait rembarrer violemment, et on s'en souvient 10 siècles plus tard…
Après que Heichuu eut cessé de voir la dame du Kannin, quelques temps se passa et il la revit. Après quoi il lui envoya ce poème :

Bien paisiblement
Vous aurez dormi je gage
Moi je suis resté
Toute la nuit inondé
De rosée à me languir.

A quoi la femme, en retour :

De qui donc ainsi
Pouvez vous bien vous languir
Sous la rosée blanche
Ce n'est certes de moi vieille
Autant qu'Isonokami.
Deux poèmes d'Hikagi no go 檜垣の御 que je trouve vraiment supers :
Comme au château du gouverneur général délégué, on la priait de chanter le feuillage rouge de l'automne :

Le brame du daim
Ah de quelle quantité
De teinture rouge
Doit-il être imprégné pour
Ainsi colorer les monts
Cette Hikagi no go se piquait de poésie ; des dilettantes s'étaient réunis et pour lui faire composer un second verset qui fut difficile, lui proposèrent ceci :

“Un daim qui se tient
Au beau milieu des eaux
De la vaste mer”
Et mise au défi de trouver un second verset :
“L'orée des monts à l'automne
Au fond de l'eau se reflète”
Voila ce qu'elle trouva.
Pauvre Hikagi no Go, elle est morte sans le sou. Je suis tombé amoureux à travers les siècles en tout cas.

C'est publié chez les Publications Orientalistes de France et traduit, comme d'habitude, par René Sieffert. Vraiment excellent. Tac tac t'as vu, les rois du slam du 10e siècle.

Avatar de l’utilisateur
Zim
Sauveur de princesses
Messages : 1864
Inscription : 18 Mars 2011, 22:47
Localisation : Rennes

Re: Bouquins

Messagepar Zim » 27 Juin 2011, 14:15

Effectivement ya eu beaucoup d'études sur les contes de fée mais je crois que c'est dépassé maintenant, dans le sens ou j'ai l'impression que les enfants n'apprennent plus à lire avec ça.
Oui, aujourd'hui, ces contes ont perdu en grande partie leur sens, parce que, comme toute œuvre, ils ne peuvent être vraiment compris que dans leur contexte de communication. La structure de la société a changé depuis, ils ne peuvent donc plus jouer leur rôle et n'apparait plus aujourd'hui dans ces contes que leur charme désuet, et un peu déconcertant aussi.
Cela dit, pour les raisons que tu as données (dire quelque chose sur la société dont ils sont issus), c'est un bon moyen de s'imprégner de l'univers de représentations d'une société donnée, et aussi de ne pas perdre de vue ce pour quoi est fait un conte : faire comprendre des choses "concrètes" (j'ai lu des contes récents qui s'attachent au merveilleux, et qui à cause de ça restent à mes yeux superficiels : un peu comme les oiseaux de l'industrie casualisante imitant la stratégie de Nintendo :awi:).
Une vieille femme est la risée du village car tous les jours, elle va dans la montagne surveiller un rocher selon le conseil de sa mère : "Surveille chaque jour ce rocher car si un jour il se couvre de sang, c'est signe que le village sera détruit sous peu". Des enfants, pour se moquer d'elle, couvrent le rocher de sang. La vieille, en voyant ça, s'affole et invite tout le monde à quitter le village, devenant la risée de tous. Ce jour là, le village est détruit par un tremblement de terre.
C'est joli, ça. :)
(Pour le reste, étant d'une insensibilité crasse quand il s'agit de poésie, je ne m'aventurerais pas à exprimer mon avis :p).

Avatar de l’utilisateur
Azaki
Esquive tous marteaux
Messages : 520
Inscription : 09 Avr 2011, 15:29

Re: Bouquins

Messagepar Azaki » 27 Juin 2011, 16:41

Je me suis acheté Totto-chan, de Tetsuko Kuroyanagi.
Je l'ai a peine commencé, mais à priori ça se lit très, très facilement (d'un côté j'suis rodé avec les 13 pages que j'ai lu des mémoires de guerre :nerdsang: ). J'vous file un résumé tout fait (qui est la 4ème de couverture en fait, qui semble raconter l'histoire dans les grandes lignes):
Tokyo, début des années 1940. Tetsuko, alias " Totto-chan " mène la vie dure à son institutrice... jusqu'à se faire renvoyer de son école primaire, peu de temps après y être entrée. Ses parents l'inscrivent alors à Tomoe, petite école éprise de liberté où de vieux wagons font office de salles de classe. A Tomoe, l'expérience de la vie est aussi importante que les leçons. Et grâce à son directeur atypique, Totto-chan réapprend à respecter les autres et à se respecter elle-même. Elle prend goût à l'étude, assume ses échecs et gagne en autonomie ; écrit des haïkus, rêve de danser " Le lac des cygnes "... Mais elle comprend aussi ce qu'est le racisme, l'intolérance, et découvre la guerre. En 1945, Tomoe est détruite par les bombardements. Mais en quelques années seulement, cette école pas comme les autres aura déterminé la vie entière de Totto-chan.
Mais ce qui m'a interpelé dans ce bouquin, c'est un commentaire du New York Times qu'on peut voir sur la 4ème de couverture également: "Totto-chan est l'antidote rêvé à l'éducation stérile".

Image

J'adore le dessin de la couverture. :fan:

Avatar de l’utilisateur
Kyalie
Dompteur de lions
Messages : 299
Inscription : 05 Avr 2011, 22:16
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Bouquins

Messagepar Kyalie » 27 Juin 2011, 17:44

Ah tiens je l'ai lu mais je m'en souviens plus-du-tout.
Par contre, je me souviens de cette façon d'écrire enfantine alors que le bouquin semble s'adresser à des adultes ; je sais bien qu'on parle d'une enfant mais quand même, c'était too much.
(Pour le reste, étant d'une insensibilité crasse quand il s'agit de poésie, je ne m'aventurerais pas à exprimer mon avis :p).
Ah je suis toute pareille, à moins que ça raconte vraiment quelque chose, ça me laisse de glace.
J'ai beaucoup aimé celui du daim et de l'automne par contre.

Avatar de l’utilisateur
Azaki
Esquive tous marteaux
Messages : 520
Inscription : 09 Avr 2011, 15:29

Re: Bouquins

Messagepar Azaki » 27 Juin 2011, 19:12

je me souviens de cette façon d'écrire enfantine alors que le bouquin semble s'adresser à des adultes ; je sais bien qu'on parle d'une enfant mais quand même, c'était too much.
Au contraire, moi j'aime beaucoup ! (Peut-être parce que je suis resté un enfant, qui sait. :fufu: )

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 02 Juil 2011, 08:19

A Bride's Story

Image
Un voyage tranquille dans l'Asie Centrale du 19e siecle, magnifiquement illustré. Un travail impressionant sur les tissus (costumes, tapis).

Image

Avatar de l’utilisateur
Azaki
Esquive tous marteaux
Messages : 520
Inscription : 09 Avr 2011, 15:29

Re: Bouquins

Messagepar Azaki » 18 Juil 2011, 16:14

J'ai fini Totto-Chan, j'ai pas lu la postface, bien qu'elle est censée répondre à mes questions sur le livre. x)
Mais j'étais trop pressé de commencer "La pierre et le sabre" d'Eiji Yoshikawa, qui m'a juste scotché.

Ah, et j'sais pas si ça vous intéresse, une bibliothèque numérique de vieux lires/journaux/etc : http://gallica.bnf.fr/

Avatar de l’utilisateur
Zim
Sauveur de princesses
Messages : 1864
Inscription : 18 Mars 2011, 22:47
Localisation : Rennes

Re: Bouquins

Messagepar Zim » 21 Août 2011, 00:34

Je ne vais pas faire la même erreur que l'an dernier, je vais emporter des bouquins en Irlande cette fois-ci. Pas de beau style (français), seulement des livres qui m'intéressent par leur méta-textualité (j'ai retrouvé le mot, trotter !), leur sursaturation de sens.

- Auster: Tombouctou, La Musique du Hasard, Le Voyage d'Anna Blume
- Baudelaire : tome 2 Œuvres complètes Pléïade (en gros, pas de poèmes ni la correspondance)
- Borges : Fictions, L'Aleph, Le Livre de sable
- Bukowski : je ne le connaissais que de Vincent Delerm, et le rangeait donc dans la catégorie BHL et autres niaiseries, mais on m'a dit que c'était en fait complètement mon style. Journal d'un vieux dégueulasse, et Les Contes de la folie ordinaire
- Dick : Ubik
- Lovecraft... Mythe de Chtullu... Meilleure édition, apparemment ce serait le tome 1 de ses Œuvres aux éditions Laffont...
- Nabokov : Invitation au supplice
- Poe : toutes ses nouvelles.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 21 Août 2011, 07:22

Je suis pas sûr que ça soit ton style Bukowski, c'est quand même assez crade (et répétitif).

Avatar de l’utilisateur
Roi of the Suisse
Dompteur de lions
Messages : 375
Inscription : 19 Août 2011, 22:33
Localisation : Rennes aussi

Re: Bouquins

Messagepar Roi of the Suisse » 21 Août 2011, 11:18

Sinon un livre que j'ai beaucoup apprécié mais bon, chacun ses gouts c'est:
Image
Ce livre je l'ai gagné. C'est pratique de gagner des trucs parce qu'on n'a pas à les payer.

C'était écrit dessus "si vous avez le malheur de lire les 3 premières pages vous ne pourrez pas vous empêcher de le dévorer". J'ai lu les trois premières pages et depuis je ne l'ai pas terminé.
C'est qui le plus fort ? =>[]

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Bouquins

Messagepar Gaetz » 22 Août 2011, 09:20

Bukowski : je ne le connaissais que de Vincent Delerm
AAAH !

(Honni soit son nom.)
Je suis pas sûr que ça soit ton style Bukowski, c'est quand même assez crade (et répétitif).
C'est crade mais beau quand même. Maintenant je n'ai lu que quelques poèmes et une nouvelle.

RotS > Té, on me l'a conseillé aussi.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 27 Août 2011, 13:08

Je suis en train de lire "L'Epée de Vérité" de Terry Goodkind.

Image

C'est de l'héroic fantasy un peu atypique : un continent a été divisé entre trois par des frontières magiques. Le héros vit dans les terres de l'ouest, les seules sans magie et sauve une fille qui cherche un héros pour tuer le méchant qui veut dominer le continent. Ca tombe bien, le pote au héros est un sorcier qui sait où est le héros requis. Devinez quoi ce héros est justement le héros du début de l'histoire ! Ca tombe bien.

C'est pas très bien écrit, les personnages ont des réactions pas très naturelles.

Et surtout, le héros dit qu'il est près à tout pour gagner, y compris tuer des innocents, tuer ses potes, torturer des villageois.
Bon en pratique il le fait pas m'enfin bon quand même, je trouve ça un peu perturbant, surtout qu'il passe son temps à le répêter. Ca m'a dégouté du bouquin. Je sais pas si je vais le finir.

Avatar de l’utilisateur
Zim
Sauveur de princesses
Messages : 1864
Inscription : 18 Mars 2011, 22:47
Localisation : Rennes

Re: Bouquins

Messagepar Zim » 27 Août 2011, 13:22

Un livre à éviter, donc ? :nerd:

Finalement pas de Philippe K. Dick, de C. Baudelaire et H.P. Lovecraft... (Dommage pour Lovecraft... Il m'intrigue vraiment ce type, mais je ne savais vraiment pas par quoi commencer ; par contre Dick emploie un peu trop de termes de science-fiction à mon goût.) M'a fallu sept librairies et deux villes pour mettre la main sur un exemplaire d'Invitation au Supplice de Nabokov.

Bukowski, j'ai dévoré en avance ses Contes de la folie ordinaire. Trotter, tu lui reproches d'être répétitif, en quel sens ? Les thèmes (cul, alcool, écriture, vagabondage ?) ? C'est exactement ce que je cherchais dans ses livres.

Une amie m'a prêté Les Contes de Contrevent de A. Damasio... en espérant que la traduction soit tolérable...

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 27 Août 2011, 13:32

Oui les thèmes et les histoires, j'ai lu quelques livres de lui et j'ai trouvé que ça se ressemble tellement que j'arrivais plus à savoir quels étaient les livres j'avais lu ou non.

C'est dommage j'aurais pu te ramener des K.Dick si j'avais su.

Il parait que La Horde du Contrevent est vraiment super mais perso j'ai pas pu (je sais plus trop pourquoi, trop de perso, effet de style pas très bon pour écrire l'histoire selon le point de vue des personnages -changement de style d'écriture pour chaque narrateur soi disant, univers qui m'intéressait pas, peut être).

Avatar de l’utilisateur
Zim
Sauveur de princesses
Messages : 1864
Inscription : 18 Mars 2011, 22:47
Localisation : Rennes

Re: Bouquins

Messagepar Zim » 27 Août 2011, 13:51

Y a des incipits de nouvelles de Bukowski qui frôlent le génie lorsqu'il s'agit de donner le ton :
Barney l'a enculée pendant qu'elle me suçait ; il a fini le premier, a fourré son gros orteil à la place, l'a tortillé, a demandé :
"Ca te plait ?".
Ca me change des chansons romantiques de jeunes filles des années 60. :love: (Les deux me plaisent autant. :note:)

Certaines nouvelles seraient celles d'un Poe fantastique, mais dépourvu de toute censure et délicatesse, ainsi "Le petit Ramoneur", un l'homme qui rapetisse jusqu'à 20 cm à cause du régime que lui fait suivre sa femme ; quand elle le prend, qu'elle se le fourre dans son con - son con puant -, et le frotte, le noie, manque de l'étouffer, son petit bout d'homme devenu jouet. :fan:

Avatar de l’utilisateur
Blizzard
Dompteur de lions
Messages : 229
Inscription : 09 Juil 2011, 18:58

Re: Bouquins

Messagepar Blizzard » 27 Août 2011, 14:23

Chuis pas très lecture, mais cinq des noms que tu as cités : Dick, Baudelaire, Lovecraft, Nabokov et Poe, me donneraient presque envie de m'y remettre... :love:

(Si je ne lis pas beaucoup, sur papier du moins, c'est surtout pour des raisons de vitesse... Je suis très lent à la lecture (le plaisir devient horreur), et je fuis tant que possible les pavés gigantesques sur papier... J'ai beaucoup moins de mal sur un écran d'ordinateur, par contre, bizarrement...)

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 27 Août 2011, 14:34

Y a des incipits de nouvelles de Bukowski qui frôlent le génie lorsqu'il s'agit de donner le ton
Justement, j'aurais cru que tu trouverais ça un peu gratuit et facile genre (ne pas regarder en public) :
http://www.electricretard.com/poopcicle/

Avatar de l’utilisateur
Amalrich
Dompteur de lions
Messages : 278
Inscription : 05 Avr 2011, 21:42
Localisation : Pays de l'Oeil

Re: Bouquins

Messagepar Amalrich » 27 Août 2011, 15:17

J'ai bien aimé ER au début et ça me faisait rigoler (le côté absurde) mais je sais pas, y'a un moment j'ai commencé à trouver ça juste sinistre et immonde, allez savoir pourquoi.

Je préfère un artiste Français nommé Biscuit qui réalise les BD de Panique à Beverly Hills, c'est là-aussi parfois vulgos et visuel mais ça me fait bien marrer. En plus y'a pas toujours des zizis, y'en a pour tous les goûts, jugez vous-même.
Il y avait toujours les ronces...

Avatar de l’utilisateur
Gaetz
Insensible aux Bullet Bills
Messages : 681
Inscription : 03 Avr 2011, 18:33

Re: Bouquins

Messagepar Gaetz » 29 Août 2011, 08:31

Une amie m'a prêté Les Contes de Contrevent de A. Damasio... en espérant que la traduction soit tolérable...
Monsieur Zim, Damasio, Alain de son petit nom, est français. Et la Horde du Contrevent c'est plutôt chouette, j'espère que ton amie t'a filé le marque-page.

Il bosse en tant que "directeur narratif" sur un jeu mystérieux d'ailleurs. Adrift.

Avatar de l’utilisateur
trotter
Maître du château
Messages : 948
Inscription : 05 Avr 2011, 22:18

Re: Bouquins

Messagepar trotter » 29 Août 2011, 08:37

C'est marrant c'est le nom d'un logiciel pour écrire des fictions interactives/VN :
http://www.adrift.co/cgi/adrift.cgi


Revenir vers « Discussion »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron